Journées de la paix ...ou

comment les meilleures intentions

sont parasitées par la pensée magique!

Aprés avoir voté, je débarque sous une pluie fine

sur un camp qui émerge lentement d'une nuit moite,

protection_maxi

durant laquelle les premiers que je rencontre

se plaignent de n'avoir pu dormir, vu le boucan.

Les seconds me déclarent qu'ils ne votent jamais, par conviction,

et les troisièmes que ça ne sert à rien de toutes façons.

La pluie aidant, mon enthousiasme, mouillé,

tassé de quelques crans, je suppute avoir débarqué

dans une enclave autonome parfaitement autogérée,

feu_de_camp

qui a dépassé ses contradictions internes

et va m'offrir un havre de paix.

toit_jaune

Douce pluie sur un rassemblement bigarré:

petits enfants nus courant dans l'herbe,

voyageurs revenant d'un hiver en Inde et visiblement déphasés,

locks sculpturales en pagaille,

locks

jeunes parents vétus comme des pages romantiques,

baby

libertaires se plaignant du manque d'organisation,

ateliers inopinés sous un arbre en fleur,

bivouac

méditations proposées en cercle sous les tentes,

__m_diter

harangues compassées d'un passionné

du dieu éléphant sous les vapeurs d'encens,

elefant

essaims de jeunes adultes s'essayant à un jeu de rôle taoiste,

initiation au calendrier maya,

calendrier_maya

drapeaux mélangés joliment aux fleurs,

drapeaux_de_paix

djembés résonnant entre les tentes et les camions,

errants aux pieds nus et au pagne aéré cherchant refuge,

tchai épicé distribué en conscience du prix,

échoppes odorantes de plats au curry,

groupes de paroles ou se jaugent avidement

doux réveurs et tendres marginaux,

assoupissements sous tipis animaliers,

aigle_au_tipi

câlins gratuits obligatoires,

olove

filles épanouies militant pour le développement

de leur charmante personne,

cargo

arborant des sourires immenses et des fronts lisses

comme des affiches publicitaires,et et,

sous une yourte,

voir_dans_la_yourte

visonnage d'un film pro Américain, tout juste débarquant du Canada.

Par ce coté là de l'Amérique, le « way of life » impérialiste

se matine de francophonie,

et rend donc plus digérable le colonialisme culturel international.

bushliberty4

Je n'ai pas plus tôt visionné les deux premières minutes du film

que je suis déjà en pétard!

La seule, bien sûr, à oser porter un regard critique

sur ce qui est présenté comme la dernière mode

underground originale et formidable

qui va chambouler et faire rayonner les vies!

Ils sont tous mollement allongés sous l'écran,

toute_molle

les uns collés ou enchâssés aux autres,

et finalement, je crois que l'essentiel est là:

se retrouver entre soi dans la tiédeur d'une connivence tribale,

dont le dernier lien pourrait bien être cette mythologie

déballée à grands renforts d'images nébuleuses

oracle

par des américains joufflus, bedonnants et cravatés.

Titre alléchant du film: « le secret », de Rhonda Byrne.

(basé sur le livre de Charles Haanel's, 1866.1949)

Ça commence sur une vérité amplifiée,

celle que tous les alter mondialistes citent

quand ils veulent toucher fort,

sauf que là, les chiffres sont truqués:

il parait qu'un pour cent de la population mondiale

utilise 96 pour cent des richesses,

mais comme le type qui annonce ça ne ressemble à rien d'autre

qu'un pasteur évangélique collet monté,

mon niveau d'alerte se mobilise,

et je découvre la suite atterrée.

Loin d'émettre l'idée d'un partage de ces richesses,

loin d'user de son libre arbitre et de sa volonté

pour construire une alternative de juste répartition,

ce Monsieur nous propose de développer

les moyens de faire partie de ces chanceux,

d'agrandir donc, au compte goutte, la secte des nantis,

en nous délivrant, sous la nappe, le secret de leur réussite:

une loi physique et scientifique qu'il suffit de savoir appliquer.

L'argument est du même niveau que celui d'un sarko qui,

avant de vous vendre sa camelote politicarde,

prend soin de vous faire pleurer et indigner

sur un fait divers particulièrement émotionnel.

S'ensuit deux heures de prédication tonitruante

sur la loi d'attraction,

ou comment devenir riche et puissant en manipulant des lois naturelles.

Ou comment se placer aux premières loges d'un soleil

qui ne dispense ses richesses qu'au premier rang,

pour que personne ne puisse supposer

que le soleil brille pour tout le monde.

normal_peace

Bref un dangereux canular, délivrant des mensonges

entre quelques vérités dénommées lois naturelles,

nimbé de cette pensée magique qui,

sur de justes et réelles observations de ce qui reste

incompréhensible à la rationalité commune,

a remplacé le vide religieux occidental

_glise_vide

par une foire aux individualismes les plus égoistes.

Le bonheur ne peut venir que du privilège de la connaissance

des lois physiques de l'accumulation capitaliste....!

Et là, coté baragouinage, un malaise terrible m'envahit,

car cette stratégie issue de la désertion de l'utopie,

qui a laissé place à une agitation activiste,

et transformé le chef de notre pays

en marionnette de la scène people,

c'est celle des riches tireurs de ficelles qui ont construit

un décor républicain et un costume démocratique

à leur scénario diabolique de ratissage de la planéte à leurs profits.

Ce théatre orchestré par des médias éclatés remplit

de son mouvement effrénés

les pensées vides d'un peuple dépossédé.

Solliciter l'arrivisme en l'être humain, flatter sa vanité,

son avidité de réussite,

lui susurrer son droit d'accaparement sur les biens collectifs,

aboutit à suggérer que, fatalement, les malheureux

qui ne sont pas dans l'élite du secret sont des idiots perdants à vie,

des disqualifiés qui n'ont rien compris

à la loi de l'attraction des richesses!

Heureusement, grâce à ce film pseudo scientifique,

vous pourrez faire partie de l'élite informée,

celle qui a été suffisamment bien placée au bon moment

pour capter ces informations  confidentielles

sur la façon mécanique mais subtile de réussir à posséder

ce merveilleux 4/4 qui vous fait baver,

celle qui arrive toujours à trouver

une place de parking devant le supermarché bondé.

On voit donc surgir à l'écran un esprit malin, celui d'Aladin,

un démon sous forme de fumée qui vient dés qu'on l'appelle!

manifesté à votre conscience pour se soumettre à tous vos désirs,

juste une question de formulation et d'intensité intentionnelle!

Les types qui se succédent à l'écran sont les clones

de ces fondamentalistes Chrétiens aguerris à lever en chantant,

dans leurs églises charismatiques évangéliques,

des foules de conservateurs réactionnaires et patriotes,

détenteurs des fonds de pensions et des actions en bourse

qui aliènent et sabordent la vie

de tous les travailleurs honnétes du monde!

Des patrons, des révérends...

Mais qui, ici, dans ces milieux avides de vénération

à la mystico-ésotérico-chamanico plénitude...,

osera dénoncer un tel subterfuge?

Je n'en reviens pas!

Je regarde ahurie le parterre de babas cool

abri_de_yourte

en train d'ingurgiter ces salades au nom de la paix dans le monde

et je n'ai plus qu'une envie,

fiche le camp pour m'empécher d'hurler dans les brancards!

Car bien évidement, dans ce contexte, toute lucidité politique

sera attribuée à un mal être personnel,

puisque incapable de comprendre la loi d'attraction

qui fait s'attirer la satisfaction,

j'aimante une foule de forces néfastes, le mauvais oeil,

le mauvais sort, l'antibaraka, la pauvreté,

dont je serais totalement responsable...

On est en plein manichéisme, ce dualisme extréme qui oppose

les bons et les méchants, le bien et le mal.

La paix, c'est donc étre du coté de la loi

des petits malins à l'intuition clairvoyante,

c'est se conformer à la stupitude générale

et surtout ne pas déranger les efforts psychologiques

de ceux qui travaillent sur eux mêmes pour épanouir leur lifting,

ces foules extatiques et gavées qui positivent leurs inconforts passagers.

Le résultat de ce succés sur soi se matérialise pour l'heure

dans ce sourire lisse et béat, désinvesti de toute émotion,

inscrit sur chaque visage reçevant la bonne parole!

J'en parle à un de mes voisins sur l'herbe,

qui me répond sagement que cette nourriture là

de_quoi_se_satisfaire

n'est sans doute pas comestible pour mon estomac

qui semble malencontreusement noué,

mais me rassure charitablement  en m'indiquant pas loin

un atelier pour gérer ses tensions et maîtriser ses frustrations...

r_unioin_sous_les_fleurs

Au moment ou j'allais tourner les talons,

sentant monter ce genre d'irritation colèreuse

qui se déclenche en moi chaque fois que je sens

m'être encore fait coincer dans un double lien,

une copine me présente deux jeunes femmes « épanouies »:

chamber

elles sourient tellement que je me demande

si cette crispation de bonheur absolu n'est pas le résultat

d'un tirage de joues par la chirurgie esthétique...

Je ne peux m'empêcher de balancer un mot

sur ce qui se passe dans la yourte voisine.

Aussitôt l'une d'elle se pâme en m'annonçant

qu'elle a vu ce film cinq fois

et qu'elle va se jeter le revoir une sixième fois,

puis elle entreprend de m'enlacer

pour me faire participer à sa béatitude,

avec une condescendance suprêmement compatissante

pour mes tourments intempestifs!

pieuvre


.