Fixation du mandala plancher

0

Aprés avoir vissé les solives solidairement entre elles,

c'est le moment de poser les plaques.

1

Épaisses de 22mm, hydrofuges, elles mesurent chacune 60cmX2M

et sont dotées d'encoches pour les emboîter les unes dans les autres.

2

J'ai préparé un plan pour les utiliser le plus rationnellement possible,

à l'instar d'un patron de couturière,

où l'on cherche à avoir le moins possible de chutes et de coupes.

On commence par le centre: on pose une plaque

qu'on fixe sur les solives ,

puis on lui emboîte la plaque suivante.

3

Cette opération mérite un bon doigté,

car il faut toujours taper sur la tranche du coté inverse

pour faire rentrer le bois dans la rainure,

et ce sans abîmer la bordure mâle.

Donc ne pas taper sur la languette

mais sur un morceau de bois bien droit qui sert d'appui et de tampon.

5

Il ne faut pas enfiler toutes les plaques et ensuite visser,

car sinon on ne pourrait plus repérer

où se trouvent les solives en dessous

et les vis risqueraient donc de traverser le vide.

C'est pourquoi il faut visser au fur et à mesure.

6

Tandis que la pose avance,

7

on peut commençeer à traçer la circonférence au crayon.

8

Il faut donc planter un clou au centre du cercle,

y remettre la ficelle à laquelle on a pris soin

de nouer une boucle à l'extrémité,

dans laquelle on passe un crayon plat,

qu'il faut tenir bien droit pour traçer juste.

Tout le monde apprend facilement à se servir de la perçeuse!

10

Une très bonne synergie régnant entre les participants,

11

de tous ages et de tous ressorts,

14

le demi kilog de vis n'eut besoin que de deux petites heures

pour s'adonner à sa tâche utile !

4

Le cercle a été découpé à la scie circulaire

15

en prenant soin de recycler

les grandes chutes dans la symétrie inverse,

16

puis étayé sur les bords par des pierres ou des cales de bois.

19

Aucune directive ne fût nécessaire pour arriver à un cercle parfait.

17

Il est vrai que mes amis sont de très bons bricoleurs!

N'empêche qu'il a été très agréable pour moi

de sentir la responsabilité de ce montage

partagée par une équipe compétente et sereine.

Commençerions nous à retrouver

cette magie synchronistique des Mayas,

qui possédaient ce don extraordinaire d'élever des temples

sans autre coordination que celle d'une symbiose infraconsciente?

Ou celle des termites capables d'édifier à l'unisson,

et sans aucun plan, une architecture complexe

de galeries et de labyrinthes??

Car le Tao n'est autre que cette harmonie qui émane de l'action,

la justesse des gestes, l'emboîtement souple des instants,

la tranquilité du mental qui se fie à l'intuition

et à sa lumière intérieure,

une absence de tensions autres

que cette intensité profonde du présent

qui insuffle à chaque participant

l'inspiration du chemin de la cible.

18

Puis, dans l'enchantement des couleurs

de ce beau Dimanche de fin d'été,

20

les enfants ont pu s'assoupir dans les hamacs.

21