Démantèlement, intense comme un accouchement,

du camp de yourtes.

P1080052

Lieu de joie, extirpé il y a cinq ans,

fermement mais sans violence,

de la friche sauvage et de l'abandon,

offert maintenant aux saccageurs.

Dernière nuit au creux de la belle Shamatha.

P1080230

Dernières extases

au sein du grand mandala de patchwork;

P1080526

Après la pluie, lentement, tombent un à un

P1080262

les jupons du dessous de Shamatha,

la grande yourte....

P1080263

Les jupons de beauté,

les jupons de douceur,

les jupons de chaleur.

P1080293

Plaisir infini de baigner

dans les joyaux du soleil

P1080267

filtrant à travers les couleurs.

P1080508

« En vivant avec nos émotions, tôt ou tard,

l'habitude de trouver une cause va nous quitter...

P1080305

En laissant l'émotion s'étaler,

se vider dans le cœur,

P1080399

vous admettez votre propre nullité,

votre incapacité à gérer l'instant,

et vous retrouvez cette vibration de l'essentiel....

P1080375

Quand on commence à pressentir la force,

la beauté de l'émotion,

P1080412

on s'aperçoit combien

tous les systèmes de pensée spirituels sont superficiels.

P1080415

Les dogmes, les analyses, les savoirs,

les fantaisies sur l'énergie et l'éveil,

P1080489

ne sont que des projections

faites de nos misérables événements psychiques,

lesquels ne sont que des étincelles de l'émotion profonde.

P1080392

Le besoin qu'a l'homme de codifier, d'expliquer,

d'avoir un début et une fin, tout cet imaginaire,

P1080453

cet arrivisme pseudo-spirituel,

ont créé les religions d'Orient et d'Occident.

La plupart des gens sont incapables

de faire face à leurs émotions.

P1080455

Ils ont trop peur de la folie....(...)

P1080379

J'ai rêvé ma vie. J'ai tout inventé.

P1080450

Rien de tout cela n'existe, sauf ma peur,

la codification de ma peur.

Ma vie est la représentation de cette peur.

P1080432

La peur qui m'a fait...avoir

telle forme de maison, la peindre de telle couleur,

P1080504

qui me fait m'habiller, me tenir, respirer, parler,

me présenter de telle manière,

qui m'attache à telle idée politique et sociale,

P1080459

à tel goût littéraire ou cinématographique.

Tout cela est ma peur qui joue dans sa splendeur....

P1080470

Je me rends compte que la vie que je me suis créé,

les capacités que j'ai cherché à développer,

la force, le courage, l'intelligence, la spiritualité, la méditation,

P1080407

la sagesse ou autres balivernes, tous ces éléments,

je les ai développés pour ne pas faire face


P1080440

à l'émotion qui m'habite constamment.

P1080222

D'un coup, je me réveille,

je me rends compte qu'il n'y a là que prétention,

que je ne suis rien de tout cela.

P1080547

Ce moment d'humilité, de non-savoir,

cette abdication,

est le vrai savoir,

la vraie sécurité.»

P1080532

Eric Baret: « De l'abandon»