P1080795

Dernières images du camp de yourtes

P1080631

conquis par une femme seule

sur l'armée patriarcale

des propriétaires et spéculateurs fonciers,

pendant une trêve de cinq années.

Belle aventure cevenole qui a entrainé un quartier,

un village, une région, et finalement une partie de la société,

dans la prise en considération et la réflexion

sur de nouvelles formes d'habitat,

de sobriété volontaire et de solidarité.

P1080618

Loin d'un retour à la bougie, comme ricanent nos détracteurs,

la mise en œuvre d'une nouvelle synthèse

entre tradition et modernité est,

outre la remise en question fondamentale

de l'idolâtrie obsolète du productivisme et de la croissance,

une plate-forme d'élancement

vers des innovations vernaculaires,

désormais centrées sur la réalité et le présent planétaire.

Par le choix profondément moral de l'allégement matériel

et de la réorientation des désirs vers l'intérieur,

nous nous sommes engagés activement

dans une nouvelle forme de militance,


PPRI_464_0005_1_

basée sur la cohérence et l'intégrité du mode de vie individuel

avec l'environnement humain et naturel.

La plupart des déménagements sont aujourd'hui réglés

en trois jours, au moyen

d' une assez grosse somme d'argent et de quelques camions.

photo9

Pas de temps pour peser, trier, jeter, recycler, réserver,

pas de pause pour se coltiner face à face chaque objet,

en tentant d'évaluer sa soutenable adéquation.

Pas d'inventaire pour se désencombrer.

Pas de congé à l'accumulation,

pas de rationalisation des fatras.

Pas d'odes funèbres aux choses qui retournent à l'éther.

Banalisation de la délocalisation,

consommation utilitariste de la mobilité,

il faut partir le plus vite possible, pour le moins cher.

J'ai sciemment pris le contre-pied de ce dictat

uuu

en dégageant trois mois de ma vie

pour achever en toute conscience

cet épisode épique

de la résistance anti-capitaliste en Cevennes.

P1000043

Le fait que je n'ai pas de véhicule et pas d'argent,

choix librement assumé, aurait pu  constituer un obstacle

à la fluidité et l'efficience de ce déménagement.

C'est le contraire qui s'est avéré.

Le manque de moyens matériels est une merveilleuse occasion

de mobiliser imagination et disponibilité,

et surtout, bonnes volontés. Tout ce qui attend,

dans l'orchestration de quelques solitudes souffrant de morosité,

un revigorant supplément d'âme.

P1080623

Il faut, bien entendu, l'énergie de demander,

d'organiser, d'entrainer:

qui prête une camionnette, qui ses bras,

qui ses talents de cuistot, qui ses outils,

P1080642

et reçoit en échange de belles journées de camaraderie,

et l'assurance qu'il pourra solliciter bientôt,

au moment du besoin, un réseau dont il est constituant.

P1080643

Si la petite et la grand yourte ont été démontées

collectivement,

P1080657

la dernière yourte, la moyenne,

celle où j'ai habité depuis le début de mon travail avec les yourtes,

P1080724

où j'ai vécu tant d'émotions et de transformations,

j'ai voulu la démonter seule, dans la plus grande tranquillité.

P1080761

Consciente qu'en chaque geste se refermait

une porte du passé.

P1080814

Ce fut aussi une sorte de défi ultime

d'une artisane qui a abouti son parcours,

puisqu'en une cinquantaine de montages et démontages de yourtes

P1080769

ces quinze dernières années,

je n'avais qu'une seule fois procédé seule,

excepté pour le plus difficile, la couronne.

P1080812

Cette fois, je voulais me prouver qu'il est possible,

à une simple femme pas costaud du tout,

de démonter entièrement seule sa yourte

et de la transporter à pied

jusqu'à l'entrepôt de sa prochaine résurrection.

P1080774

Je voulais prendre le temps de mesurer

les réparations à prévoir,

inspecter chaque couverture, chaque morceau de bois,

chaque lien.

P1080748

Je craignais une usure profonde des chairs de la yourte,

après toutes ces tempêtes

sous la sève et le sucre des acacias,

ces automnes abondamment pluvieux,

toutes ces années sans mâts

soutenant l'anneau de compression.

HPIM8921

Sans ce portage des poteaux, les perches et les attaches

ont encaissé héroïquement la tension de la structure.

Les perches ont glissé au fil des ans vers l'extérieur,

sur les treillis, en tirant sur les lacets, tendus au maximum.

Du coup, la yourte s'est tassée,

perdant au moins un demi-mètre de hauteur.

Pourtant, à aucun moment je ne me suis sentie en danger

sous cette couronne bancale auto-portée.

P1080849

Il est impossible que tous les lacets cassent en même temps.

Ils pourront même resservir prochainement.

J'ai donc pu constater que,

malgré mes prévisions de reprise générale,

la yourte s'était incroyablement bien comportée dans le temps.

P1080787

Au fur et à mesure du déshabillage des couches de couverture,

j'eus la surprise de n'y constater aucune infiltration,

aucune pourriture, aucun nichage intempestif.

Et j'ai compris pourquoi

j'avais eu si chaud en hiver dans ma yourte:

je ne me rappelais plus avoir superposé

autant de couches de laine!

Je n'en finissais pas de découvrir

de nouvelles ouates colorées,

P1080827

jusqu'aux vieux pulls et manteaux de feutre récupérés

que j'avais assemblés il y a longtemps.

Jouvence attendrie devant mes vieux vêtements resurgissant,

avec chacun leur histoire, et les odeurs que j'aime y laisser.

P1080825

J'ai surfé avec joie sur cette fabuleuse impression

de valser encore dans la grâce de la yourte,

lui ôtant lentement, avec délectation, chacun de ses atours,

P1080831

jusqu'à sa dernière chemise, son dernier jupon,

la crinoline de petites fleurs bleues

qui a bercé gestations, rêves et guérisons,

P1080869

coulée en brassée à mes pieds,

dans un froissement délicieux.

Assise devant elle comme une amoureuse pantelante,

j'ai alors pu contempler calmement sa nudité.

P1080864

Et j'ai attendu, immobile dans la grande écoute.

P1080875

Au bout d'un long moment de paix,

c'est elle qui m'a murmuré comment je pouvais

faire pencher sa tête pour la défaire sans mal.

Elle qui m'a chuchoté comment j'allais m'y prendre

pour recueillir la couronne au moment crucial où s'achève

le désemboitement des perches du toit.

Elle qui m'a soufflé comment manœuvrer

son démembrement.


P1080877

Je suis allée chercher deux cordes,

fabriquées dans des chutes de store,,

que j'ai passé dans le centre du mandala en bois.

Puis j'ai lancé  les extrémités dans les branches des arbres

côtoyant l'armature de la yourte, j'ai tiré, tendu, noué.

Enfin, une à une, j'ai enlevé les baleines du corset.

P1080879

Quand il ne resta plus qu'une seule perche,

mon système de cordes paraissant solide,

doucement, j'ai desserré un nœud encerclant l'arbre.

La couronne a tangué, s'est projeté en avant,

et s'est retrouvé balancante sur la deuxième corde,

plus lâche, plus prés du plancher.

P1080883

Satisfaite de cette réussite « modeste et géniale »,

P1080887

j'ai alors dénoué la deuxième corde,

et la couronne a basculé au sol sans dommage.

C'est ainsi que j'ai déposé seule

la pièce maitresse de la yourte,

l'étoile symbolique de mon cheminement terrestre,

P1080885

une couronne rouge de presque vingt kilos.

Ce n'était pas une capitulation,

mais bien une prosternation jubilatoire

devant la merveilleuse Architecture de vie.

HPIM6514

Là, j'ai su que c'était fini.

P1080925

Je venais d'accompagner en toute lucidité

le soleil dans sa descente sous terre,

dans la fomentation crépusculaire

de sa prochaine émergence.

P1090041

Il ne me reste plus qu'un immense élan de reconnaissance

pour tous les acteurs, bons ou mauvais, gentils et méchants,

qui ont prêté leur humanité

aux péripéties de la Voie de la Yourte.