La récupération de l'eau de pluie par le toit de sa yourte est une pratique d'autonomie que je recommande particulièrement.

2a

Depuis des années, je bois l'eau de pluie, que je filtre avec un filtre Dolton sans gravité posé dans ma yourte, qui me fournit une bonne vingtaine de litres d'eau pure par jour, ce qui est largement suffisant pour ma consommation.

Des recommandations très sécuritaires empêchent les gens de boire l'eau de pluie, et même les écologistes restent très prudents. Au milieu d'une nébuleuse d'éventuels dangers jamais prouvés, surnage l'argument du manque de minéraux pouvant induire des carences. Pourtant, après bien des recherches sur le net, je n'ai trouvé aucune preuve que boire l'eau de pluie filtrée soit néfaste à la santé. Personnellement, j'en bois depuis longtemps et n'ait pas remarqué de pathologies induites. Des analyses de sang ont prouvé l'absence de carence en potassium, magnésium, calcium, fer. Il est vrai qu'il m'arrive de compléter ma consommation d'eau de pluie par de l'eau de source recueillie à un kilomètre de mon camp, mais elle est tarie en été et souvent rouillée (trop chargée de fer).

Par contre, l'eau du robinet de ma ville est bourrée de pesticides, largement déversés par la voirie sur les herbes folles, en particulier le Terbuferon, un pesticide à l'origine de cancers hormono-dépendants, dont les experts reconnaissent le rôle néfaste sur le système immunitaire. Cancer dont j'ai guéri mais qui peut récidiver si les expositions perdurent.

Je pense surtout que si tout le monde s'apercevait qu'on peut boire en toute autonomie l'eau de pluie gratuite, ça remettrait sérieusement en question les lobbies de l'eau payante.

Les mammouths végétariens de l'ère glacière buvaient sans redevance, pendant les soixante dix ans de leurs vies, l'eau des glaçons concassés qu'ils arrachaient aux glaciers, (99 pour cent des réserves d'eau douce sur terre) ce qui ne les a pas empêché d'être les plus gros mammifères de la planète, et les plus pacifiques, dans des conditions de vie très dures.

wooly-mammoth

Mais les mamouths évoluaient sur une planète saine, non polluée.

Pour la vaisselle et la toilette, l'eau de pluie grossièrement filtrée est largement suffisante.

N'étant pas une bricoleuse avérée mais d'abord une couturière, j'ai fabriqué mes gouttières avec les mêmes bâches de store que pour mes toiles de yourte, accompagné de quelques rubans d'attache.

HPIM5552

Le résultat laisse à désirer, même si je récupère suffisamment d'eau pour remplir mes cuves en un ou deux copieux orages Cévenols.

Par contre, des bricoleurs bien meilleurs que moi ont inventé des systèmes plus sophistiqués et de meilleur rendement, qu'ils ont bien voulu partager avec nous. Leurs astuces restent à la portée de tous, parfois avec de l'aide quand même.

Je suis heureuse de mettre ici à votre disposition des conseils d'usages de yourteurs.

Je souligne que ces fabricants partagent gratuitement leurs techniques et n'ont pas déposé de brevet !

Voilà le genre de pratiques solidaires et fraternelles que nous aimons à Cheyen...

 

1) Voici une réalisation de Nicolas Chailloux, habitant en yourte depuis 5 ans, et fabricant : YOURTECO (http://www.yourteco.com) 06.13.29.64.13

et de Vincent Gasnier, habitant Yourte du réseau Plume. Tel :06.98.68.73.28

Bonjour à tous,

Ce système permet d’avoir l’eau chaude ou froide au robinet, dans la yourte, sans être relié au réseau.

ROBINET YOURTES6000133 ROBINET

L'eau de pluie n'est ni calcaire, ni chlorée, elle a de plus l’avantage d'être gratuite.

Le potentiel de récupération d'eau de pluie varie selon les régions entre 45 et 80 m3 pour 100 m² de Toit.

Ce système m’a changé la vie. Évidemment, ce concept est libre de droit et vous pourrez peut-être l’améliorer ou l’adapter à votre situation.

 

Fabrication de la Gouttière

Goutière yourte_7_g

1/ Tracer un demi-cercle du rayon de votre yourte sur le sol.

2/ Découper une gouttière en acier en morceaux de 1 M

2/ La gouttière sera réalisée en quatre parties indépendantes.

3/ Poser les éléments de gouttière à l’extérieur du cercle.

4/ Tracer les angles à la jointure des portions et découper la tôle à la cisaille.

5/ Assembler les portions de gouttière en les soudant. Il est indispensable de nettoyer l’endroit à souder au décapant avant la soudure. Ensuite chauffer au chalumeau les éléments en maintenant la flamme à distance. Lorsque les pièces à souder sont chauffées, il faut faire fondre l’étain (faites vous aider pour la soudure). Il faut laisser refroidir les pièces avant de les monter sur la yourte.

6/ Passer une sangle autour de la yourte à la hauteur de la gouttière. Fixer les parts de gouttière à l’aide des crochets de gouttières, les superposer dans le sens d’écoulement de l’eau. Plier l’arrière du crochet derrière la sangle.

7/ Attention, ajouter quelques cordes du toono de la yourte à la gouttière pour soutenir le poids de la gouttière quand elle est remplie d’eau.

8/ Ajuster la pente pour que l’eau des quatre éléments convergent en un point.

 

Gestion de l’eau

1/ L’eau de pluie tombe dans la gouttière

2/ Avant de tomber dans le premier réservoir, les feuilles et dépôts sont filtrés (filtre, passoire, pot de crème fraiche percé)

3/ L’eau s’accumule dans le premier réservoir de 300 Litres, la pression nait.

4/ L’eau va du premier réservoir à une citerne souple de 10 m3 ( 10 000 litres )

Yourte citerne ok-3 copy

5/ L’eau est aspirée de la citerne souple par le suppresseur en passant par un système de filtre

5 Bis/ Si l’énergie est d’origine photovoltaïque, privilégiez une pompe 12 Volts type « Camping Car »

6/ Le suppresseur est relié à un chauffe-eau (électrique pour moi )

YOURTE Surpresseur

6bis// Si l’énergie est d’origine photovoltaïque, privilégiez un petit chauffe eau à Gaz

7/ Reliez les tuyaux d’eau chaude et froide au robinet et ça marche !!!!!

8/ Enfin l’évacuation s’effectue vers une phyto-épuration puis un petit bassin

PHYTO YOURTE6000125

9/ Arroser le jardin avec l’eau du bassin !

ATTENTION : Pensez à enterrer ( 30 cm ) et bien protéger les circuits du gel !

Phytoépuration: Gaëtan CAILLEAU http://vitalisonsgaia.over-blog.net/

 

2) Voici une deuxième méthode proposée par l'équipe modeste et géniale d'Ardheïa:

http://ardheia.free.fr/ardheia/index.php

Pour éviter que l’eau du toit ne ruisselle sur les murs et soit perdue, on fixe une gouttière tout le tour de la yourte, vu que le mur descend régulièrement. La gouttière est réalisée en bâche PVC.

goutiere

A plat et vue de dessus, c’est un grand anneau avec un ourlet intérieur dans lequel on passe une corde qui est serrée contre le mur de la yourte et un ourlet extérieur dans lequel on passe un grand arceau de tente en fibre de verre (comme on trouve dans toutes les tentes igloo modernes …).

goutiere2

 Et puis, régulièrement autour de la yourte, on glisse des petits crochets métalliques venant tenir l’arceau de tente à la bonne hauteur.

goutiere3

 

L’eau est ensuite filtrée à travers un « ingénieux » système de filtre : une bouteille (lisse) d’eau en plastique privée de son culot, un vieux collant résille piqué à une vielle tante acariâtre, et un autre morceau de bouteille, juste la partie cylindrique, pour tendre le collant au fond de la première bouteille :

 filtre

Avis aux habitants des yourtes :

Si vous avez des contributions à nous communiquer, n'hésitez pas !

Nous les publierons à la suite de cet article pour le bonheur de tous.