Ca commence par quelque chose que personne ne voit.

Trop anodin.

jean-claude césar sur yurtao 2

Et pourtant, il en saisit la beauté, la lumière.

jean-claude césar sur yurtao 1

Et ça continue par quelques instants d'art fugace, attrappés dans l'objectif de

Jean-Claude, poète de l'image, ami des lotus et des paons.

A voir là :

https://plus.google.com/100302725978874785395/posts

*   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *