*       *       *       *       *       *       *

Pétillement du matin.

P1030217

Il est cinq heures et déjà un flot de bonheur s'immisce entre les couvertures malgré le froid.

P1030234

Mon thermomètre s'est renversé, il affiche moins trente quatre.

Grand éclat de rire.

Je ne suis pas au Canada, pas encore ! Il faut changer les piles.

Le vent souffle, les nuages ont du se dissiper pendant la nuit, la pluie nous épargnera peut-être aujourd'hui. Alors je me prépare. Dans mon ventre, ça tangue déjà de plaisir, un vrai toboggan d'amour.

P1030277

Ça a commencé dés l'émergence des brumes oniriques, où je rêvais que je demandais à ma mère un plant de son grand caoutchouc pour le ficher dans un pot de ma nouvelle serre. Et puis j'ai vu ce lait qui coulait de mon sein gorgé, même quand le bébé s'arrêtait de téter, ce filet de lait vivace qui giclait devant moi.

Je ne sais rien de cette journée,

elle est comme une page blanche au seuil de l'aurore,

mais déjà je l'adore.

P1030250

Le feu crépite dans le petit poêle, une bouilloire pleine de thé chaud m'attend à volonté. Mais je ne vais pas rester blottie dans la yourte un jour sans pluie.

Dehors est trop bien.

feuilles d'étoiles

Dés que le jour pointera, je sortirais du nid.

P1020628

Dés que la lumière reviendra,

je la célébrerais au sein de la nature.

HPIM3457

Ce qui s'y passe me soulève de joie, je ne veux rien manquer

HPIM6340

de cette agonie flamboyante le jour de mon anniversaire.

P1060629

Loin des rues et des places,

HPIM6540

et mêmes des maisons,

HPIM6395

je veux tomber à genoux sur un tapis doré de feuilles dentellées

tapis de feuilles d'or

rutilant d'humidité,

je veux me noyer dans les étoiles citronnées jonchant la terre molle,

DSCN4139

je veux m'enfoncer dans la mousse aux pores écartelées,

dans le lichens ressuscité, les gousses et les bogues baillantes,

HPIM6354

je veux m'aveugler du jaune étincelant des châtaigniers

P1100309

dégainant leur dernières pulsations,

P1020582

je veux danser au milieu des roseaux mordorés,

courir m'extasier sous le ginko en plein délire,

ginko jaune

m’asseoir au bord du torrent à contempler comment s'enroule le courant dans les cavités où s'agglutinent en larges colliers feuilles mortes et bois cassés,

et boire jusqu'à la lie le chant joyeux de l'eau sautant sur les rochers.

P1030309

Tout cet or érigé en oriflamme

HPIM3370

au sommet des arbres
P1060610

comme un bouquet final,

P1060702

c'est l'ultime générosité du soleil qui,

feuilles jaunes contre-jour

offrant le viatique indispensable à la traversée des grandes eaux, promet son retour.

Sujette inféodée du somptueux souverain, j'assiste, suffoquée d'honneur, frissonnante de vénération, à la grande cérémonie du coucher de mon suzerain.

P1060686

Liesse empreinte de nostalgie devant l'hécatombe tourbillonnante des formes,

des couleurs en déliquescence,

P1060545

des matières en dessiccation, des parfums en décomposition.

Toute sève exsude son ultime énergie, postillonnant grandiose

comme un dragon conquis envoie sa dernière charge sauvage.

Il faut que je remercie ce feu d'artifice automnal,

P1030291

dont l'ardeur ferrée au fond de mes yeux

me fera tenir tout l'hiver.

P1120316

Je veux rendre grâce,   *   *   *

    *   *   *    partout où foulent mes pas,

P1060599

aux jets d'arc-en-ciel qui suspendent mon souffle en cri d'admiration ,

aux cabanes perdues

cabane dans les vignes automne

dénichées sous les frondaisons lumineuses,

P1060842

aux flaques anodines brillant comme des joyaux

dans l'air exhalant un humus torride,

DSCN3863

aux milliers de champignons offerts sous mes bottes,

aux grands arbres se dépouillant de leur splendeur

pour nourrir le monde minuscule,

P1020590

qui grouille hors de ma vue

avant de s'ensevelir dans le silence du froid qui vient.

P1020578

Je veux rendre grâce,   *   *   *

 *    *    *     partout où foulent mes pas,

HPIM3702

aux tonalités éblouissantes des puissances en régression.

Car si j'ignore dans quelles profondeurs elles s'enfoncent,

HPIM3501

je sais pourquoi elles se retirent.

HPIM6535

Quelque chose en moi fait pareil,

s'éclipser pour chercher au cœur du chaudron intérieur

la flamme qui rejaillira au printemps.

*   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *  

 des cygnes en pierre