30 avril 2014

SOUCHARDS

  Personne ne les voit. Que moi. C''est à force de ne plus partir de chez soi, de creuser, de fouiller, de percer l'impénétrable, de côtoyer ténus et invisibles. En limitant son périmètre d'action, les considérations s'approfondissent au lieu de se dissoudre dans l'espace. On découvre dans les strates d'un point fixe une densité inconcevable au passager. Celui qui voyage accumule des surfaces, celui qui demeure s'enfonce dans les racines. Dans les racines habitent les souchards. Les souchards sont des alchimistes de... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 16:03 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

22 avril 2014

Là où elle voulait être

Je ne sais pas si c'est un choix, mourir en sautant. Pour choisir, il faut des possibilités, certaines à éliminer et au moins une à saisir, et pouvoir utiliser sa capacité de réflexion, de jugement, son libre arbitre. On peut parler de choix pour une décision consciente, mais pour une pulsion et un passage à l'acte ? Pour un désespoir sans rémission ? Est-ce un choix quand on est acculé dans une impasse, piégé dans une voie sans issue ? A un niveau purement psychologique, quand on est dans la fuite éperdue, épuisé après... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 13:35 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
12 avril 2014

BABETH

BABETH !!!! Je pleure en murmurant ton nom. Mais je voudrais crier. Crier contre ce que tu as fait et que personne n'a pu prévenir. Crier pour protester, crier parce que je ne suis pas d'accord avec ta mort, crier parce que je t'aimais et que je n'arrive pas à accepter ce départ si brutal. Je pleure et je me lève pour prendre la serviette éponge car le torrent est en train d'arriver. Tu viens de rejoindre ma fille par le même acte d'arrêter la souffrance. Tu venais de m'appeler, je n'étais pas là. Tu as appelé tes deux autres... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 11:09 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :
02 avril 2014

Oeuvrer sans agir.

« Maintenant, tu vas faire quoi ? Et demain, tu veux quoi pour demain ? » La question me laisse sans voix, ou juste avec un « je ne sais pas » imbécile. Quel après ? Après quoi ? Ce calendrier m'échappe, je ne connais de plus tard que ce qui est en gestation maintenant. Ça s'énerve : « Alors, c'est quoi tes projets ?! » Je ne sais pas pourquoi je n'arrive pas à répondre que je n'en ai pas, ou plus. Sans doute parce qu'il faut des explications et que j'en ai marre d'expliquer. ... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 08:04 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,