Au petit matin, j'ai pris une photo de la cabane végétale que je viens de retaper pour acceuillir le pipi des filles qui vont bientôt arriver. Je la consolide et la ragaillardis en entrelacant des résidus de débroussaillage dans le gentil arbousier qui pousse dans une murette de la falaise. Je travaille tôt avant que la chaleur fonde sur le camp et tétanise humains et végétation.

Quand j'ai visionné mes photos dans la pénombre de la yourte, j'ai vu que la cabane était occupée par une orbe.

Une belle orbe laiteuse.

orbe dans la cabane pipi

Les matérialistes disent que les orbes sont des phénomènes optiques dus à l'interférence de grains de poussière avec le flash de l'appareil photo.

Les spiritualistes croient qu'il s'agit d'âmes vagabondes.

Je ne sais pas.

Ce que je sais, c'est que j'ai pris une première photo où le flash s'est déclenché automatiquement parce que j'avais oublié de le neutraliser. J'ai rectifié pour une deuxième photo et le flash s'est encore allumé. Au troisième essai, j'ai fais la bonne manoeuvre et le flash ne s'est pas déclenché. Or c'est sur cette photo qu'apparait l'orbe, pas sur celles prises au flash, que j'ai malheureusement effacé car elles ne me plaisaient pas du tout.

Après, quand j'ai fini de rajouter des branches de bruyères et des fougères pour colmater la voûte végétale, mes gestes étaient plus doux et j'ai demandé pardon pour le dérangement. Et c'est fou la joie que j'avais dans mon coeur.

Finalement, ce qui est sûr, c'est que je ne ferais plus pipi pareil.