Il y avait sur la plage, au bord de la mer, un endroit où quelques inspirés ont élevé des pierres. 

DSCN1698

Cet endroit, des gilets jaunes l'ont occupé momentanement, 

DSCN1703

inventant des cabanes et des ponts de pierre,  des cairns impromptus,

DSCN1710

et cette oeuvre spontanée, cet art populaire sans préméditation, c'est devenu joli.

DSCN1718

Chacun a apporté sa pierre,

DSCN1726

cherché le meilleur agencement pour que ça tienne,

DSCN1737

et tout le monde a fini par trouver l'équilibre !

DSCN1748Mais.

Mais.

Mais bien sûr, l'art sauvage, s'il n'est pas interdit, est une insulte pour ceux qui dirigent les machines,

et un bureaucrate pas inspiré a décidé de tout raser.

Fallait bien que tout rentre en ordre, c'était trop bien tous ces détours entre les pierres qui ouvraient plein de nouveaux chemins, des chemins pas tracés, pas bétonnés, des chemins faits par les gens, avec leurs mains et leurs rires, et pire par des Gilets Jaunes!

 Alors ils ont dépéché le bull, qui a tout renversé, cassé toutes les cabanes de pierre, tout repoussé dans la mer.

DSCN2304Après, ils ont fait leur art à eux, des lignes droites bien plates,

plus rien qui dépasse, tous dans les rails.

Lever des pierres, ça risque de donner des idées de se mettre soi aussi debout,

c'est trop révolutionnaire, c'est du chaos, pas de l'art.

L'art doit être idyllique, pas humain.

DSCN2306