09 novembre 2012

Canotage d'automne avec de belles personnes

                     
Posté par barbesse à 07:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

14 octobre 2012

Hutte de plage en bois flotté

                        Bois flottés, galets, feuilles d'érable, d'acacias, de renouée du Japon, fils de laine. ********************************************************************************************    
Posté par barbesse à 20:31 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
10 septembre 2012

Hom(m)e intérieur

Toi qui as vu la foudre effondrer ta maison Et qui, sans baisser les bras, sans perdre la raison, As pris un violon malgré ton bras cassé Et glissé sur les cordes l'archer sans trembler,   Qu'il reste dans ton cœur plus de fleurs que d'épines Surtout ces fleurs des champs aux ombelles minuscules Que, d'un pas aveugle, les gens du commun piétinent; Toi qui, admirant les plus frêles campanules,   Est puissant sans dureté, et fort sans violence, Tendre aux heures tièdes, fredonnant au crépuscule; Quand, désarmé la... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 10:49 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
15 août 2012

Mandalas pour la paix.

 La matière dont nous fabriquons nos abris en yourte  n'est pas un objet inerte, passif et fragmenté. La Voie de la yourte accorde à la matière élémentaire, en correspondance avec le somatique, ensemble mis en œuvre par les arts de transformation, un statut sacré, holistique, non dualiste. Un prélèvement de bois, de terre, de minéral, de fibres végétales, s'inscrit dans un acte de révérence envers la grande donatrice, la généreuse Gaïa. L'insémination du Vivant par l'art manuel, la... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 11:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
22 juillet 2012

Sur une plage déserte, notre machin.

Au début ce n'est rien qu'un truc pour accrocher, un porte-truc éphémère mais utile, qu'on met n'importe où. On ne cherche pas à faire de l'effet, on regarde seulement autour de soi, la rivière, la plage, les galets, les vagues de bois épars coincés entre les arbres. Jusqu'à ce qu'on récupère les drapeaux du radeau éparpillé qu'on a fait flotté la veille, et qu'on ramasse des galets et des bouts de bois flottés particulièrement jolis, il s'agit juste de faire sécher les shorts trempés, parce qu'on est tombés en traversant... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 16:33 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
17 juillet 2012

Au creux du nid

Tant de temps pour arriver au port. Tant de temps pour s'affranchir, oser prendre des risques, oser être soi. Qu'est-ce qui est le plus difficile? S'accepter. Et donc, préalablement, se connaître. Pour ne pas devenir ce qu'on est pas mais qu'il aurait fallu être si on n'était rien dedans. Se connaître pour devenir soi, à nul autre pareil. Se connaître en creusant, dans la confrontation ou la négociation, dans la perte ou l'abondance, pour apprendre à s'aimer, si petit qu'on soit. Le plus éprouvant, c'est... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 09:52 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

14 mai 2012

Amour en paulownia

Sur le sol noir du crassier aiment pousser le Paulownia et l'Acacia... Vagues de fleurs au sol je dessine, en cet enivrant printemps. Jeunes pousses d'ailantes ceuillies dans un rayon oblique échappé des nuages, posées en oreillettes pour l'élévation du coeur. Liane gracieuse de bryone encerclant les guirlandes blanches soulignées de touches acidulées de petites euphorbes amygdaloides, avant la dernière rangée serrée de pétales en tubes du paulownia. Puis, huit jeunes feuilles de chêne au milieu, et... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 17:21 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 mars 2012

La simplicité qui chamboule

  Avant, quand déboulait, violemment et sans possibilité de négociations, la saturation, je me réfugiais dans des monastères. Maintenant, je reste chez moi, au camp de yourtes. La petite tente en bambou, entièrement fabriquée de mes mains, guidées par la vision d'une méditation inaltérée, est devenue mon monastère. Le rêve des débuts s'est réalisé. Le dernier journaliste que j'ai reçu avant de refuser les médias m'a demandé comment je faisais pour ne pas m'ennuyer dans ce désert. Après avoir... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 17:09 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 octobre 2011

Balade d'automne du coté de Bessèges

J'écrirais des chansons, j'écrirais des poèmes, Je ferais de la vie une longue promenade, Je chanterais mes mots pour l'amoureux que j'aime, Hors des sentiers battus et loin des bousculades. J'embrasserais les mains qui me seront tendues, Je tournerais le dos aux sourcils batailleurs, J'éviterais aussi les allées sans issue, Mais j'ouvrirais mes bras à la voie du bonheur. Je livrerais mon cœur aux hommes de valeur Et clamerais la joie d'un amour absolu Sans craindre le courroux des... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 09:53 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,
12 octobre 2011

Un été qui n'en finit pas...

Trop de soleil cette année l'automne tarde la terre a soif la cèze est quasiment à sec les flaques stagnent   la vase s'épaissit la sécheresse n'empeche pourtant pas l'invasion de l'Impatience de l'Himalaya et quelques marguerites d'eau Il faut monter plus haut pour trouver une eau encore propre plus loin bien en amont du barrage de Sénéchas pour trouver un ultime bassin d'eau fraiche et pure une plage vierge une plage étoilée de rouge une plage abandonnée jamais si basse malgré... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 15:37 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,