24 juillet 2008

Réaliser ses rêves

Un jour, je me suis mariée, un jour j'ai divorcé. Mais toujours j'ai eu des rêves. Je me suis mariée avec un qui promettait d'en réaliser, et finalement il a bien fallu faire avec les contingences. Quand au bout de quelques rétrograduations d'utopie, nous avons acquis un vieux mas cevenol, j'ai vite su que ce que j'aimais dans cette maison à refaire, c'était son jardin et sa forêt sauvages. Mon mari s'est mis à déplaçer des monceaux de shistes carrés et anguleux, moi aussi, mais ce n'était... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 07:03 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

04 juin 2008

le chant de la Yourte

Le Chant de la Yourte. Je suis ronde et lègère Je suis belle et modeste Je suis simple et éternelle J'ai traversé les millènaires en restant moi-même sans fléchir, solide, souple, serviable, offrant sans faillir mon ventre aux générations nomades qui m'ont habité. Je sais rassembler, concentrer, rassurer, protéger. En mon sein, les familles soufflent et se reposent des longues traversées, des déserts, des collines, des monts et des vaux, et je tempère pour eux les saisons, le vent, le... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 09:26 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
19 mai 2008

Ame nomade

Un jour qu'on est chez soi, alors que tout est toujours là, normal, tranquille, tel qu'on l'a laissé à la minute, un instant on se retourne, et quand on revient, que tout est toujours bien là, tout à coup, on voudrait partir, tout laisser là en plan, on sait que rien ne bougera, objets même légers et souvenirs accrochés, et d'un coup, on sait qu' on pourrait ne plus jamais revenir. Pourtant on n'a nulle autre part où aller, rien de particulièrement prévu, nul imprévu justement, quelque chose... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 09:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
11 mai 2008

Sons et lumières, festival diatonique aux yourtes

Aux longs mois d'hiver où tout est nu, uniforme, immobile et givré, succède, chaque jour un peu plus, la profusion de sons et de couleurs qui font battre mes veines intensément à chaque printemps. Dés Février, avec les mimosas et cognassiers du Japon, je frémis d'impatience, à l'unisson des bulbes enfouis, guettant l'échauffement d'un coin de terre et l'échappatoire du soleil au dessus du trait noir de la colline. Mais rien ne vaut l'émotion lumineuse que me procure l'éclosion, aprés les petites... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 10:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
02 mai 2008

animal sauvage de compagnie

J'aime pas les chats, j'aime pas les chiens, même mignons. Particulièrement en cette période où tant d'humains sont menacés de famine. Je n'aime que mon petit lézard. Mon petit lézard habite en colocation dans ma yourte. Il acquitte son loyer en gobant insectes et mouches et, comme baromètre, il est plus fiable que tous aiguilles aimantées du progrès. Nous nous côtoyons depuis plusieurs années ce qui crée quelques attaches, même si je n'ai jamais caressé mon petit lézard, encore moins baisé son cou. Ça a pourtant... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 20:28 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
05 février 2008

l'âme de la yourte

Tous ces gens qui veulent maintenant habiter dans une yourte, au fond, ce que je crois, ce qu'ils veulent, c'est rencontrer dans leur nudité, leur profondeur, leur être le plus authentique. Ce qu'ils cherchent, au fond, je le crois, n'est-ce pas ce Soi en arrière des contingences qui tient lieu de refuge et repaire aux quéteurs de vérité? Ces gens qui se mettent à désirer la yourte, au fond, je le crois, ce qu'ils vont rencontrer en tournant le dos aux vitrines, en cisaillant leurs... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 17:53 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

31 décembre 2007

La yourte, ce Soi qui fait toit.

La Yourte, ce Soi qui fait toit. Outre les conventionnels voeux, je me trouve bien en peine d'en proférer d'authentiques. Chaque fête, chaque anniversaire qui marque l'écoulement du temps, me jette dans la sidération d'avoir à franchir les limites de l'impossible. L'impossible franchissement d'avoir à survivre à mon enfant, l'indicible sidération d'une succession rompue, la perte de la jeune fille à qui la femme mûre transmet le flambeau de la libération, l'assourdissant cri de rappel d'une... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 10:11 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
27 novembre 2007

Destinée Yourte

Destinée yourte La tirade qui suit, qui tente de mettre en relation un habitat vernaculaire, la yourte, avec son peuple futur, est illustrée par des photos de peintures à l'huile, dont l'auteur, mon ami Jean Leblond, peintre de talent, habite à Alès, porte des Cévennes, cette fameuse porte par où transitent ces envahisseurs excentriquement sobres qui expérimentent à l'écart du bruit un nouvel art de vivre. La yourte attend, la yourte désire, ceux qui veulent changer leur vie, leur façon... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 08:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
15 novembre 2007

de la beauté qui passe

Pour fêter la beauté de ce qui passe, et remercier de leurs passages mes visiteurs, dont la majeure partie s'intéressent vraiment aux yourtes, je vous emmène en balade dans cet automne trop sec qui a fait duré les couleurs plus longtemps que d'habitude dans les feuilles,   pour une dernière fois admirer comment le feu quitte les arbres, comment la rivière attend l'eau, comment la terre se resserre, combien cette agonie est belle. Le froid est... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 22:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 octobre 2007

hermétisme en cevennes minières

La première nuit où j'ai dormi dans la yourte Shamatha, voici ce que j'ai vu: Un homme fort s'est retiré seul dans une région inhospitalière. C'est un artiste, le roi lui a confié la mission spéciale d'extraire la quintessence d'une colline inculte où personne ne veut aller. Il est totalement autonome, car ce qu'il fait, personne d'autre ne le veut, le roi le sait bien. Mais le roi ne peut se passer de cet homme qui lui apporte les bases indispensables avec lesquelles il construit... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 10:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]