24 décembre 2007

pauvres baraques

Si Dieu  renaissait sur la terre, s’il envoyait à nouveau son fils en messager, bivouaquant ici-bas pour quelques années d’avertissements, il viendrait sans doute au jour parmi ses élus, les pauvres qu’il aime. Peut-être verrait-il le jour dans une pauvre tente au milieu du désert,  ou sous une  yourte au milieu de la steppe, dans un bidonville Marocain ou Equatorien, ou quelque part sans eau, là  où les charognards attendent la mort  des 18000 enfants  que... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 15:19 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

18 novembre 2007

le savoir des jours

Le savoir des jours Quand nous savons, à cause de l'endurance de pertes cruelles, combien la vie est brêve, fulminante et irréversible, alors, chaque matin, même les volets fermés, le jour qui se lève devient une aurore boréale. Quand nous savons, dans le dénuement d'un hiver trop rude, combien le mystère de la vie habite la nature, sans que nous ayons besoin de rien y rajouter, alors chaque matin, même si je n'ai pas de rendez-vous, le jour qui se lève allume en moi la torche du... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 16:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
21 octobre 2007

automne au Cantoyourte

Merci pour le soleil qui se lève entre les vignes rouges, merci pour le soleil qui se couche sur les treilles en feu, merci pour la frélitude de mes moyens qui rend plus forte l'empreinte des jours, pour la lumière captée dans mon coeur qui fera chanter la yourte sous les bourrasques, quand s'en vont les feuilles avec le jour, dérivant sur la rivière, lumière oblique captée avec passion quand je me demande, encore et encore, à quoi sert toute cette beauté, sinon à... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 18:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 octobre 2007

tant de beauté

L'été se termine dans la douceur, le soleil commence à se liquéfier. Les petits fruits et les feuilles rentrent en agonie, s' asséchent en remballant sucs et sèves, parsemant les abords de la rivière de couleurs flamboyantes. L'eau glisse tranquillement entre les berges qui se dénudent, transportant les fragiles et éphémères esquifs bigarrés de l'automne. C'est l'heure de poser son parachute, rabattre son parasol, de fermer son coffre et remballer son... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 19:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 octobre 2007

soleil de tente

Qui peut empècher les toits de s'égoutter quand il gèle? Qui peut tenir le vent dans la paume de sa main? Celui qui garde le controle de ses sens peut, dans l'obscurité, se saisir du soleil. "Cesser toute recherche extérieure. Aucune route ne mène au soi, Il n'y a rien à trouver au dehors. Tout le divin que nous cherchons est en nous. Réaliser cela, c'est trouver la liberté." Daniel Odier
Posté par barbesse à 20:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 août 2007

alter pastorale

Voir l'article sorti sur Libération le 13 Aout: http://www.liberation.fr/actualite/societe/271975.FR.php Ma réponse au commentaire du pasteur Cassandre, publié plus haut, à la suite de l'article "premières reactions au massacre de la Picharlerie".. Comme je vous plains, Monsieur le pasteur, d'avoir à justifier de si mauvaise foi et si maladroitement votre ami pasteur, et comme vous me rendez désolée de l'absence de honte que vous manifestez en osant rallier le Christ à votre cause scandaleuse!... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 22:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 avril 2007

fleur de TAO

Le Tao, c'est cet audelà de soi-même qui régule le coeur de la vie personnelle à partir d'une transcendance impersonnelle. Le Tao se manifeste par une forte connivence éprouvée entre des états intérieurs et des évenements extérieurs. Quand le Tao s'exprime, l'être se sent lié à l'univers par un réseau de connexions invisibles, réseau qui matérialise dans les actes quotidiens, anodins, les signes et symboles archétypiques. Le Tao a ceci de commun avec Dieu qu'il est immense et... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2007

la solitude

La solitude est un état d'esprit. On veut la faire passer pour une malédiction, alors qu'elle est le sceau de notre nature humaine, sa chance d'accomplissement. Lorsqu'on parle de la solitude des personnes agées, des malades, des prisonniers, on évoque un abandon, un oubli, une mise à l'écart. C'est une solitude triste, souffrante, qui tremble ou crie. C'est un isolement. Mais notre époque, friande de grand public et de rassemblements, on parle très peu de cette conduite de vie solitaire ... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 18:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 février 2007

un trésor de liberté

Dans la yourte, j'ai découvert l'enchantement d'être. Des moments entiers à exister sans rien. Des méditations sans temps issues des profondeurs. La communion avec une transcendance suave. Le silence et le repos du coeur. L'extase lucide qui a transperçé le mur des illusions. La quiétude de l'achèvement. Alors Merci Merci A tous ceux qui m'ont expulsée, refoulée, excommuniée, A tous ceux qui m'ont exclue, marginalisée, rayée des listes, Tous ceux qui ne m'ont pas... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 11:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
18 janvier 2007

l'époux du dedans

Partie de cette pauvreté essentielle qui allait garantir à mon imagination tous les possibles, j'ai puisé mes ressources à une seule et unique source, remettant ma puissance disloquée à Celui dont le royaume n’est pas de ce monde. Il n’a cessé de m’accompagner dans la reconstruction de mon être. Tout ce que j’ignorais et que maintenant j’ai découvert, cette... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 09:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]