06 février 2007

un trésor de liberté

Dans la yourte, j'ai découvert l'enchantement d'être. Des moments entiers à exister sans rien. Des méditations sans temps issues des profondeurs. La communion avec une transcendance suave. Le silence et le repos du coeur. L'extase lucide qui a transperçé le mur des illusions. La quiétude de l'achèvement. Alors Merci Merci A tous ceux qui m'ont expulsée, refoulée, excommuniée, A tous ceux qui m'ont exclue, marginalisée, rayée des listes, Tous ceux qui ne m'ont pas... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 11:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 février 2007

jupe cosmique

    Pour la partie textile, j’ai cousu un grand manteau, une cape à trois dimensions, une troisième peau évasée comme une corolle, une sorte de jupe royale en train de faire la révérence au soleil. J'ai habillé ma yourte comme on habille une jolie femme, suivant ses rondeurs gracieuses.     La couronne m'a servi, comme une ceinture autour de la taille, à accrocher les trapèzes des jupes. J'ai habillé les mats, qui soutiennent la yourte comme des jambes, en torsadant sur le bois des pelotes de laine... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 16:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
03 février 2007

noisetier accoustique

Les premières nuits ou j'ai dormi sur le terrain ou j'ai installé ma yourte il y a deux ans, j'entendais, surtout quand la lune était ronde, des craquements bizarres qu'au début je n'arrivais pas identifier. L'ouie est une fonction primordiale qu'on redecouvre en vivant dans la nature, car les animaux, furtifs, se signalent rarement de visu, toujours à l'improviste, et fuient le regard humain qu'ils savent instinctivement dangereux. Sous une yourte, la membrane des murs, malgré le nombre de couches... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 10:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
01 février 2007

forêt en souffrance

Les toutes premières perches que j'ai prelevé furent des petits troncs de pin, poussés sur le terrain d'un ami en train de défricher. Fort heureusement, car son bois tendre m'a acclimaté en douceur à une résistance à laquelle mes ciseaux de couturière n'étaient pas préparés. Le pin ici pousse si facilement, acidifiant le sol au détriment d'autres plantes et cultures, que lui aussi récolte le mépris des gens. Lorsque ceux ci veulent construire, ils achètent des pins convoyés de très loin, du... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 13:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 janvier 2007

acacia

Chataigner, acacia, pin, noisetier sont les bois principaux que j'ai découvert dans mon environnement, que j'ai appris à choisir et à travailler. J'aime l'acacia qui pousse dru comme une herbe vivace dés qu'on le coupe, et qui donne, une fois épluché, une perche d'un blanc magnifique, d'abord brillant aprés sa mise à nu, suivant que la plane lui laisse ou pas des lambeaux de sous-peau, puis d'un blanc laiteux, qui tranche avec toute la gamme de bruns des autres bois. Ce blanc du tronc d'acacia, c'est... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 11:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 janvier 2007

du rêve à la réalité

Je faisais connaissance avec la texture intime du bois, ces saisons marquées dans la substance fibreuse, non pour le brûler cette fois, mais pour l’édifier. Je rassure donc toutes celles et tous ceux qui, comme moi, n'ont aucune notion de menuiserie: la partie bois relève de l'ingéniosité archaique collective qui a commencé dans les huttes primitives. et les abris les plus succints. Il faut juste retrouver ce bon sens basique qui consiste à se faire confiance pour tisser autour de... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 18:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 janvier 2007

scier avec vue sur la vallée

Après avoir écumé les bibliothèques du département, photocopiant les images de yourtes dénichées aux  rayons géographie ou architecture, j’ai répertorié avec une loupe tous les détails techniques visibles, puis suis sortie m' allonger sur le tapis d'humus de la forêt et, fermant les yeux, entre deux ravissements de chants d'oiseaux, j’ai conçu chaque étape de la construction dans ma tête. Un copain éleveur de cochons sauvages venait de nettoyer ses terres l’année précédente : ... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2007

culture de récup

Cependant, je n’ai pas cherché à imiter la yourte mongole, ni à copier une culture qui n’est pas la mienne. Je me suis inspirée de sa structure archétypique et j’ai laissé ma propre culture se débrouiller sur ce canevas intemporel. Ma culture s’accomplissant dans la récupération des rebuts, des rejets, l’improvisation issue du dépouillement, le côtoiement et l’expérience de l’exclusion, le dégoût des gadgets, le regard qui plonge sous les fermentations pour y débusquer le... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 10:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
24 janvier 2007

coup de foudre

Quand je suis rentrée pour la première fois dans une yourte, aprés avoir dénicher la pionnière des femmes Francaises produisant des yourtes, qui logeait à seulement quelques encablures de chez moi, j'ai eu un coup de foudre, ce genre de certitude sans ombres qu'apporte la confirmation d'une rencontre necessaire. Un saisissement de toute ma personne, une reddition totale de tous mes modéles antécédents. Pourtant, cette yourte était mal en point, trempée, abimée, non habitée, ce qui peut... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 11:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
23 janvier 2007

résistez aux marchands

La yourte est un objet d'art populaire   dans lequel les humains sont invités        à cohabiter avec l'Esprit. Résistez aux marchands du temple!!!
Posté par barbesse à 10:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]