01 août 2014

Une histoire de tentes : La BD (bande dessinée) de la Tribu Vivace

Ça bouillonne sous les tentes !   Ça chante en festivalant,  ça danse en bossant, ça yourte, ça cabanise, ça coud, ça pédale,  ça nomadise, ça herborise ça résiste aux empécheurs de camper en rond, et ça dessine bien joliment. Même que ça devient une bande dessinée,   où l'on peut voir des yourtes, des inventions légères pour habiter autrement, des tipis, des radeaux, des cabanes en toile, des feux de bois,   de belles personnes pleines de joie, ... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 09:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

20 juillet 2014

Fourmis dans les toiles

  C'est petit mais les dégâts sont gros. Quand une colonie de fourmis décide d'aller d'un point à un autre et qu'une yourte se trouve sur son chemin, cet obstacle n'équivaut guère plus pour elle qu'à un toboggan sur un parcours de santé. Le partage du foyer s'avérant vite problématique, mes plus gros cas de conscience me sont généreusement octroyés par ces petites bêtes laborieuses et très organisées. Fouinette à coté, c'est de la roupie de sansonnet. Car Fouinette est tapageuse, capricieuse, et si elle casse, elle le... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 17:43 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 juin 2014

L'immensité d'où ça vient

Ce n'est pas seulement là où je suis. C'est l'immensité d'où ça vient. C'est la clarté et le silence d'où c'est né. Ce n'est pas seulement la yourte et pourtant, ce n'est que la yourte. Dans cette peau bien mince autour d'un cercle vide, dans cet espace à peine couvert, on peut, à partir de rien, écouter le monde entier palpiter. Au début, il n'y avait pas de conceptions sur la yourte. Il y avait sur des images la façon dont c'était fait, mais socialement, ici, il n'y avait pas de modèles, pas de pressions. C'est... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 juin 2014

Nouvelles d'autres yourtes

  Une chanson pour défendre la source d'un yourteur http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20140423_00466429 Un procès contre une yourte gagné : Un commerçant de Saint-Bonnet-en-Champsaur, poursuivi pour avoir installé une yourte sans permis de construire, a été relaxé en Avril 2014 par le tribunal correctionnel de Gap. La présidente, Josiane Magnan, a précisé que cette habitation, « démontable et sans équipement permanent », ne « revêtait aucun caractère de permanence » justifiant un... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 juin 2014

Faire peur aux oiseaux

Maintenant que je suis loin de vous, qui voulez encore et toujours plus alors que j'ai assez de tellement moins, sachez que je ne reviendrais pas dans vos mirages. Je n'ai rien à partager avec vous si vous ne lâchez pas vos écrans, vos opinions et votre volonté de puissance. Ce que je veux surtout, c'est ne plus jamais faire comme vous, dont les oiseaux ont peur. Chacun de vos pas provoque la fuite, la répulsion. Vous faites peur aux arbres, aux enfants, aux animaux, aux vierges, aux vieilles, aux indiens et à... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 11:08 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
01 juin 2014

C'est un tipi bleu

C'est un tipi bleu. Il est arrivé comme ça, sans préparation, sans autorisation. Heureusement qu'il y a encore des bébés qui viennent tout seuls, des bébés qui choisissent leurs parents, qui passent outre contraceptifs hormonaux, stérilets, programmations génétiques, planning familial. Des bébés jaillissants, qui s'imposent et vous changent la vie. C'est, depuis le temps que je me connais, toujours cette manière de concocter du nouveau en sachant sans savoir. Pas de décision, seulement une danse spontanée, un chant improvisé,... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 mai 2014

FEU

On a failli devoir décamper. Le feu s'est déclaré à cent cinquante mètres de la yourte, un feu accidentel ou volontaire, en tout cas déclenché par un humain. GY (le Gardien des Yourtes) a entendu le crépitement de sa tente installée en haut et il est descendu à toute vitesse. Je l'ai vu passer en courant devant le tipi où je me reposais. J'ai rempli un bidon et couru derrière lui, mais le feu était déjà trop fort, mon arrosoir était dérisoire. Il a prévenu les pompiers et on a espéré que le vent ne se lève pas. On était... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 15:31 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :
12 mai 2014

Rêve de lumière

J'ai toujours rêvé de ces jours lumineux où viendraient dans ma tente le ciel et les étoiles, le soleil et la lune, jours sans démons lavés de toute inquiétude, frémissants de vivacité entre les toiles chamarrées, les bannières livrées au souffle des brises, et les roses ourlant leurs pétales veloutés autour de mon tapis de silence. J'ai longtemps rêvé de ces jours transparents croulant sous les grappes parfumées, de ce sucre suave mélangé intimement aux fragrances délicates à l'intérieur des... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 19:23 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
30 avril 2014

SOUCHARDS

  Personne ne les voit. Que moi. C''est à force de ne plus partir de chez soi, de creuser, de fouiller, de percer l'impénétrable, de côtoyer ténus et invisibles. En limitant son périmètre d'action, les considérations s'approfondissent au lieu de se dissoudre dans l'espace. On découvre dans les strates d'un point fixe une densité inconcevable au passager. Celui qui voyage accumule des surfaces, celui qui demeure s'enfonce dans les racines. Dans les racines habitent les souchards. Les souchards sont des alchimistes de... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 16:03 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
22 avril 2014

Là où elle voulait être

Je ne sais pas si c'est un choix, mourir en sautant. Pour choisir, il faut des possibilités, certaines à éliminer et au moins une à saisir, et pouvoir utiliser sa capacité de réflexion, de jugement, son libre arbitre. On peut parler de choix pour une décision consciente, mais pour une pulsion et un passage à l'acte ? Pour un désespoir sans rémission ? Est-ce un choix quand on est acculé dans une impasse, piégé dans une voie sans issue ? A un niveau purement psychologique, quand on est dans la fuite éperdue, épuisé après... [Lire la suite]
Posté par barbesse à 13:35 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,