YURTAO, la voie de la yourte.

10 avril 2018

Expulsions illégales et déferlement militaire sur la ZAD

Voies de fait et expulsions illégales en cours à Notre Dame des Landes.

https://reporterre.net/La-Zad-et-la-guerre-civile-mondiale

Consultez le site Reporterre pour une information libre et indépendante.

 Et ICI, l'album photo sur la ZAD que j'ai publié il y a quelques années, à voir ou revoir.

 

stop violence

heurts-entre-forces-de-l-ordre-et-zadistes-a-notre-dame-des-landes-le-9-avril-2

Défendons d'autres manières d'habiter!

https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/060418/comme-la-zad-de-notre-dame-des-landes-defendons-dautres-manieres-d-habiter

La ZAD, c'est aussi l'aventure de ses constructions. Ce sont des corps de ferme rénovés lors de grands chantiers collectifs, de nouveaux hangars agricoles aux charpentes impressionnantes ;

c’est aussi la force poétique des nombreuses cabanes dans les arbres, au milieu d’un lac, au coin d'une friche, ou d'un champ ; c’est aussi la présence d’habitats légers ou nomades, camions, caravanes, yourtes qui complètent ce paysage habité.

Hors-norme, multiples, divers, poétiques, adaptés, bidouillés, légers, sobres, précaires, faits de matériaux locaux ou de réemploi, en terre, en bois, en paille ou en récup, ces constructions répondent à leur échelle aux enjeux écologiques et énergétiques, à rebours du monde que l’industrie du béton et de l’acier est en train de construire partout sur la planète. Elles sont aussi le résultat d’une inventivité architecturale, manuelle, bricoleuse et créative, favorisée par la stimulation collective de la ZAD, poussant les gens, habitués ou débutants, à se réapproprier l’acte de construire. La multiplicité des formes construites montre des possibilités d’habiter et de bâtir hors des logiques foncières et immobilières basées essentiellement sur la spéculation qui laissent peu de latitude aux habitants et aux architectes pour proposer des solutions alternatives.

La pétition

 

Posté par barbesse à 10:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


03 mars 2018

"Utopie sauvage"

Un joli film est en préparation,

un documentaire long métrage sur mon art de vivre en nature,

réalisé par Baptiste Henry ( un jeune faune qui a réussi à s'imerger en forêt sans GPS) 

faune chataigner

et les elfes des bois.

entrée des elfes

Pour voir la bande annonce et apporter votre soutien, c'est là:

https://zeste.coop/fr/ decouvrez-les-projets/detail/ utopie-sauvage-le-film

Il y aura toutes les saisons, sauf celle ci:

yourte sous la neige 2018

N'hésitez pas à faire circuler dans vos réseaux.

MERCI à tous les soutiens à ce projet!

*   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *

Posté par barbesse à 08:59 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

14 février 2018

Sculptures en nature

Deux nouveaux albums photos sur Yurtao!

étoiles tombées devant la yourte sylvart yurtao

Barbesse sculptures

et

Sculptures sylvestres

 

Posté par barbesse à 21:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 janvier 2018

Appel Bientôt il sera trop tard!

Appel Bientôt il sera trop tard…

Que faire à court et long terme ?

Voir l'appel initié sur Médiapart

Nous avons entendu l’appel de plus de 15000 scientifiques de 184 pays paru le 13 novembre 2017 dans lequel ils tirent la sonnette d’alarme sur l’état désastreux de notre planète. Nous avons compris qu’il s’agit de la dernière mise en garde, car si nous ne prenons pas les mesures adaptées « bientôt il sera trop tard ».

Nous, écologistes, altermondialistes, objecteurs de croissance, décroissants, souhaitons tirer les conséquences pratiques de cet appel,  puisqu’il est bientôt « trop tard », c’est maintenant qu’il faut agir. Personne n’a aujourd’hui de réponses toutes faites mais nous savons que nous devons changer de paradigme dominant. L’issue n’est pas du côté de l’austérité et de la croissance mais plutôt d’une rupture avec le productivisme, l’extractivisme, la foi béate dans la techno-science, l’autoritarisme, le capitalisme.

Nous devons changer nos modes de production et d’existence, car ils sont à l’origine de la situation actuelle, et l’effondrement des ressources pourrait nous conduire à la barbarie. Mais nous ne partons pas de rien, nous savons que des alternatives existent déjà à l’échelle mondiale, qu’il faut faire converger ; nous savons aussi que le rêve des 99 % n’est pas d’imiter les 1 % contrairement à ce que voudraient faire croire les dominants.

Nous devons changer nos modes de production et d’existence mais nous savons que demain devra être mieux qu’aujourd’hui tout en divisant immédiatement par trois nos émissions de CO2 et en préservant les écosystèmes. Nous ne croyons plus aux lendemains qui chantent parce que nous voulons chanter au présent. La planète est suffisamment riche pour permettre à dix milliards d’humains de vivre bien si nous en préservons la biodiversité et savons vivre en harmonie avec les autres espèces.

Nos combats d’aujourd’hui doivent nous rapprocher de la société de demain.

Si le réchauffement climatique n’est pas endigué drastiquement, cela va provoquer des sécheresses massives et des famines mondiales. Pour que l’humanité ne disparaisse pas comme une entreprise en faillite, nous vous invitons à signer et à faire signer cet appel afin de prendre date en disant que la solution à moyen et long terme est du côté d’une société de la gratuité, émancipée de la contrainte du « toujours plus » de richesses économiques et de pouvoir sur les autres humains, les autres vivants et la planète.

Pour que l’humanité ne disparaisse pas comme une entreprise en faillite, nous vous invitons à signer et à faire signer cet appel afin d’exiger, dès maintenant, la fin des Grands Projets Inutiles imposés (de l’aéroport NDDL à Europacity en passant par le Grand Prix de France de F1), une réduction drastique du temps de travail (travailler moins pour travailler tous mieux), la généralisation des communs et de la gratuité (des transports en commun, des cantines scolaires, des services culturels et funéraires), une réduction drastique des inégalités de revenus et de patrimoine, un élargissement de la démocratie pour aller vers plus d’autonomie et de responsabilisation des peuples.

Tout doit être repensé dans le cadre de la critique de la croissance car la décroissance que nous soutenons ce n’est pas faire la même chose en moins, ce n’est pas l’éloge du sacrifice, c’est déjà construire une écologie des revenus avec un minimum et un maximum décents et revenir à des taux de prélèvement sur la nature supportables, c’est offrir un avenir dans un monde qui n’en offre plus.

Nous, écologistes, altermondialistes, décroissants, objecteurs de croissance amoureux du bien-vivre, appelons à une démarche commune pour construire un projet de transition vers une société d’a-croissance, juste et démocratique. Nous devrons pour cela dire notre volonté de nous rapprocher, afin de créer un mouvement d’idées riche de sa diversité, de mettre en réseau nos compétences et alternatives, de prendre des initiatives, d’initier des résistances, et de préparer des convergences avec tous ceux et toutes celles qui s’opposent à la barbarie qui vient.

Signez et faites signer cet appel !

Voir l'appel là avec les premiers signataires

Pour signer l'appel cliquez ici.

 

2-cagouilles

 

Posté par barbesse à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 janvier 2018

Couper, toujours couper

Ils ont fait "propre"

coupe en morceaux

Plus net et plus vite que les castors

oeuvre des castors

Plus d’arbres se mirant dans l’eau

arbres se mirant dans la rivière

Sur les rives ensanglantées

coupe abandonnée dans l'eau

Je ramasse  les nids.

nid sur souche

 

Posté par barbesse à 15:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


27 décembre 2017

Chaise électrique ou four crématoire

Ils ont fracassé mon Noël.

Eux, ils se gueuletonnent comme des porcs et moi, je médite seule.

En tant que pro du renoncement, je ne suis pas malheureuse, je suis lucide et en colère. Écœurée comme si j’avais une indigestion alors que j’ai dû me désister du réveillon familial. Ils ont massacré ce à quoi vous croyez tous avoir droit. Aimer vos proches, partager quelques rites de paix unificateurs, et un peu de tendresse. Ils font de moi et de milliers d’autres personnes sensibles, quelques lanceurs d’alerte encore assez humains pour ressentir combien les ondes qu’ils nous infligent dépassent les bornes de ce qu’un être vivant peut encaisser, des parias.

Des condamnés pires que des criminels à qui est accordé le droit de voir leur famille, alors que nous, on nous enlève notre plus précieux intime, le droit à entretenir nos liens personnels. On nous rejette dans les limbes, puisqu’il n’y a plus nulle part d’endroit sain, sans ondes toxiques, et que désormais, le lieu le plus privé, le foyer, est gravement contaminé. Mais ce n’est que l’avant-dernière étape avant l’expropriation des corps.

Un jour récent, le système d’alarme de mes parents âgés s’est déclenché, le frigo et le congélo se sont arrêtés, plus rien ne marchait dans la maison, semant la panique. Ma pauvre mère courrait partout pour tenter de trouver comment arrêter ce vacarme et la source de tous les dysfonctionnements soudains. Elle a fini par sortir dans la rue pour ne plus entendre le hurlement strident chez elle et s’est trouvée devant un type en train de trafiquer son compteur. Un voyou d’Enedis en train d’infiltrer subrepticement un compteur Linky.

Ma mère habite sous une antenne relais et, quand j’arrivais à aller la voir, après avoir débranché tous les téléphones DECT et le wifi de la maison, je dormais à la cave. Maintenant, la cave, ainsi que tous les recoins de la maison, sont irradiés en permanence d’ondes nocives qui rebondissent contre les parpaings et la roche porteuse en criblant les occupants comme un four à micro-ondes géant. Je ne peux plus aller chez ma mère. Je ne peux pas lui demander d’éteindre son compteur, d’allumer des bougies et de se procurer un cuiseur à bois, comme j’en ai un pour ma yourte. Ni de poser des panneaux solaires pour échapper au totalitarisme assassin d’EDF, c’est trop tard. Mes parents sont vieux et n’ont pas besoin que j’ajoute à leurs préoccupations, ils ont besoin d’être soutenus. Cela m’est devenu impossible, je ne peux les aider, et je sais maintenant que cette incapacité ne se contente pas d’être le résultat d’un choix politique délibéré d’anéantissement de la santé et de la cohésion sociale, mais qu’elle inflige une des plus grandes souffrances de la vie affective, qui s’ajoute à la perte d’un enfant et un divorce, ne pas pouvoir s’occuper de ses parents quand ils déclinent.

Quelques jours après la pose du Linky, le vieil homme est allé chercher du bois derrière sa cuisine et a perdu connaissance. Il est tombé dans les escaliers. Dans sa nuque, l’antenne relais. Autour de lui, dans la buanderie, le courant porteur en ligne du compteur communicant, une connexion sans fil permanente qui envoie des ondes électromagnétiques 3G tous azimuts sans répit. Le vieil homme nageait dans son sang et s’est retrouvé à l’hôpital pour la première fois de sa vie. Les soignants ont procédé à des examens et ont fini par déclarer qu’il n’y avait pas de cause physique à l’accident.

Tous les vieux qui présentent aujourd’hui des malaises décuplés dûs à la surimposition d’ondes, sont susceptibles d’être accusés de sénilité. Sans parler de l'épidémie d'Alzeimer, concomittente avec le devellopement industriel et biotechnologique, en particulier électromagnétique. Au village à coté de chez moi, à Molières-sur-Cèze, c’est simple, pour que personne n’y voit goutte, toutes les antennes relais de la vallée ont été érigées sur la maison de retraite. Ils ne peuvent plus le faire sur les crèches parce que les parents ont protesté. Mais qui défendra les vieux ??? Ainsi, tous les maux des personnes âgées sont attribués à leur vulnérabilité, jamais aux agressions massives qu’ils subissent.

Je ne suis donc pas allée passer Noël avec mes parents.

Non, je ne regrette pas de n’avoir pas avalé les perturbateurs endocriniens dissous en masse dans les épaississants, gélifiants et aromatisants du repas de Noël, je ne regrette pas les acides gras saturés, huile de palme, glutamate monosodique (E621), acide carminique (E120), sulfite d’ammonium (E150d) dans les biscuits apéritifs, sulfites et bouquets de pesticides dans le champagne, nitrite de sodium (E250), nitrate de potassium (E252), tartrazine (E102) dans le foi gras et la charcuterie, dioxines, PCB et arsenic dans le saumon, antibiotiques dans la volaille, ni les carraghéanes (E407), diphosphates (E450), dioxyde de titane (E171) dans la bûche de Noël, ce que je regrette, c’est de ne pas avoir pu m’asseoir à coté de ma mère à la table familiale.

Tout ça à cause des malfaiteurs d’EDF et d’Enedis, à cause de ces gredins de premiers de cordée qui s’empiffrent de cerfs chassés à cours à Chambord en nous entraînant sans vergogne au précipice, tous entortillés comme des saucissons derrière la botte d’un psychopathe de quarante ans surexcité, dont il est notoire qu’il est en train d’acculer ses proches et ses seconds de cordée, qui ne dorment plus, au « burn out ».

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité qui a toujours construit ses abris pour se protéger, la maison, le foyer, la famille, est en train de perdre sa fonction première de cellule constituante de la société. Le danger extrême ne vient plus des conquêtes sanglantes de barbares armés de sabres déferlants d’Orient qui brûlent nos chaumières, ni des délires hégémoniques d’un Reich malade attaquant les pays voisins, ni même la dynamite de fous de Dieu qui explosent nos rues, le danger vient des envahisseurs marchands de la finance et de la techno-science, des multinationales et des Gafa aux inquisitions multilatérales, d’Etats corrompus asservis au profit, tous en train de truffer la maison et ses occupants de poisons à doses massives, le tout, comble de cynisme, sous l’œil froid et systématique de caméras reliées aux puces de tous vos appareils domestiques, espionnant et retransmettant en direct l’agonie lente de l’humanité. Avec Linky, cheval de Troie de Big Brother, mouchard irradiant d’ondes toxiques foyers et établissements publics afin d’exproprier tous les cerveaux humains, tout ce que vous faites chez vous est enregistré, analysé et trafiqué en direct par les grosses sociétés de brigandage international.

Ainsi la maison, lieu de ressourcement, est en train de devenir un four crématoire à l’échelle planétaire.

Et si par hasard un jour, par je ne sais quel raté technique ou quelle résistance psychique exceptionnelle, quelques citoyens émergent de l’hypnose générale, il sera trop tard pour revendiquer la propriété de nos corps et de nos cerveaux, la machine les aura définitivement confisqués.

Quand des expérimentateurs scientifiques posent deux portables allumés sur une ruche, les ondes provoquent la panique dans la colonie d’abeilles, puis on voit les insectes s’organiser pour quitter la ruche. Quand les abeilles ont abandonné leur domicile, elles ne reviennent plus. Il en est ainsi désormais des humains, surtout depuis la pose du Linky, de plus en plus de gens sensibles sont obligés de quitter leur domicile, leur travail, brisant leur famille, pour se retrouver subitement à la rue, leur vie foutue. Les bandits d’Enedis et du gouvernement qui protègent et imposent ces pratiques d’extermination lente nous traitent de fous ou de dépressifs, comme en Russie, dans les années soixante dix, on incarcérait les dissidents dans les hôpitaux psychiatriques. Je dis bien ces bandits. Car il faut être totalement dénué de sentiments, d’humanité et de morale, pour nous électrifier rationnellement comme sur une chaise électrique de condamné à mort alors qu’on est innocent.

Aussi, quand j’entends Édouard Philippe assurer que son gouvernement va tout faire pour réduire la fracture numérique, je tremble et je peste, car je sais ce que ça veut dire : c’est une déclaration de guerre totale.

Car la fracture numérique, ce n’est pas du tout celle que les dominants nous agitent démagogiquement au nom de l’égalité des territoires. La vraie fracture numérique, c’est celle qui finance des techniciens pratiquant impunément la torture électrique sur les populations, dont les premiers atteints sont obligés de fuir sans trouver nulle part où aller. Comme la guerre avec des drones, ces types qui pratiquent allégrement la violation de domicile pour installer au cœur de votre repos la mitraillette Linky, sont aussi dénués de conscience que des robots. Alors, quand j’entends des gens habitant des endroits idylliques et encore un peu à l’écart du foutoir, se lamenter en réclamant leur droit au haut débit au nom de l’égalité numérique, je ne peux que constater l’efficacité de l’hypnose aux écrans et l’étendue de l’aliénation infernale à l’idéologie du progrès. Les campagnes veulent être comme les villes, saturées, sidérées, irrémédiablement polluées. Plus aucun endroit où aller, plus aucun refuge, aucun échappatoire au fascisme capitaliste, aux délires techno-scientifiques, étouffement des sirènes d’alarme sur le Titanic, sursit des évadés du système terminé sans que le drapeau blanc ait eu le temps de se hisser. Le moindre creux de vallon, la dernière des forêts et les grottes les plus profondes doivent être connectés à l’overdose générale, la moindre cabane doit être captée, cartographiée, irradiée et électrocutée, personne ne doit plus pouvoir y échapper, nulle part où se terrer. Ce n’est plus une question de protéger sa vie privée de l’inquisition totalitaire, c’est la question de sauver sa vie tout court.

Sauver votre vie, sauvez la vie de vos enfants, refusez les compteurs Linky dans votre maison, votre appartement, vos ateliers et vos boutiques, votre mairie et vos écoles, refusez les partout ! Rejoignez la résistance !

Pour trouver les procédures à suivre, consulter les sites Robin des Toits et Priartem.

Quelques liens :

http://refus.linky.gazpar.free.fr/

https://reporterre.net/Des-communes-se-rebellent-contre-les-compteurs-intelligents-Linky-et-Gazpar

https://reporterre.net/Linky-perturbe-la-vie-des-electrosensibles-le-temoignage-de-Josephine-VIDEO

http://www.les-oc.info/2017/07/france-inter-soutient-les-inhumains/

Pour rejoindre ceux qui s’organisent pour un procès en justice. https://linky.mysmartcab.fr

 Enfin: 01_Plates_formes_revendicatives, la plate-forme revendication Hypersensibilité électromagnétique. 

 

Posté par barbesse à 12:07 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 décembre 2017

Solstice d'hiver

Derniers jours d'automne avant l'hiver, et déjà remonte la lumière!

Cheminer dans la forêt de pins,

tarverser un rai de lumière oblique,

chemin sous les pins

une clairière qui rutile dans l'air frais

clairière dans les pins

puis rentrer au camp

tente tranquille

plongé dans l'or de l'agonie

DSCN7569

 pour jouer avec le soleil du solstice,

brillant et transparent dans les plumes,

brillant et transparent dans mon coeur.

attrape-rêves argenté

Posté par barbesse à 10:42 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

07 novembre 2017

Crapouillette

J’ai récupéré un pot de terre près des géraniums où je verse mon eau de rinçage, afin de combler un pot de cyclamens délabrés où j’ai remarqué le bourgeonnement de quelques petites feuilles. Ce vieux pot de cyclamens oublié au milieu de mes bouts de bois reçoit l’eau qui rince ma bouche après le lavage de dents. La plante, dés les premiers frimas, n’a pas tardé à en profiter. La sécheresse a été si sévère cette année que j’ai du compter et recycler chaque goutte d’eau. J’ai beaucoup perdu de plantations, pleuré devant la souffrance végétale, et me suis inquiétée de mes amies les bêtes, fort éprouvées par la canicule. Je surveillais la flaque de la sourcette où j’adore contempler les superbes libellules indigènes zébrées de vert fluo qui dansent au raz de l’eau. La Cordulie splendide est une espèce rare, ces adorables bestioles qui méritent bien leur nom m’enchantent, curieuses et espiègles, elles s’amusent à me tourner autour en zigzaguant comme des folles.

La flaque ne s’est pas asséchée et tous les animaux de la forêt allaient s’y désaltérer. Profitant de la calamité naturelle engendrée par le réchauffement climatique, les chasseurs appâtés par un beau rassemblement de gibier en ont profité pour mieux les tirer. Bon, plutôt que de me révolter contre la lâcheté humaine, je préfère sauver ce qui peut l’être avec mes pauvres petits moyens.

Donc j’ai descendu le pot de ma murette et pioché à mains nues dans la terre, pour la transfèrer sur les bébés cyclamens. Au bout de deux poignées, je suis tombée sur une surface bizarre, un peu rugueuse, froide et molle. J’ai découvert un crapaud enterré dans le pot.

crapaud_dans_mon_pot

Je ne sais pas comment cette pauvre bête a escaladé d’abord la murette puis la paroi en plastique du pot, mais ce que je comprends, c’est qu’elle a choisi ce pot inoccupé parce qu’il recevait l’humidité dont sa peau a tant besoin. Effectivement, en versant mon eau de bassine, je rate souvent ma cible de quelques lampées, arrosage qui a fait l’aubaine de mon crapaud. Désolée d’avoir égratigné mon vieux compagnon, je lui ai trouvé un endroit plus tranquille en calant le pot contre une racine et je l’ai arrosé. Puis je l’ai laissé en paix pour qu’il puisse s’enterrer à nouveau. Je l’ai arrosé tous les jours jusqu’à la pluie.

Car enfin la pluie est arrivée.

Je me promenais tranquille et solitaire au bord de la rivière,

toute_seule_dans_l_eau

profitant des lueurs d'automne filtrant dans les feuilles de vigne,

bord_de_rivi_re_cool

à guetter les bois flottés dans les fourrés des rives,

bois_flott_s_dans_les_fourr_s
me laisser surprendre par une compostion minérale sur la berge d'en face, pas encore balayée par le courant,

composition_min_rale

lorsque les premières gouttes sont tombées.

Jaugeant le ciel, j’ai estimé pouvoir flâner et fureter encore un peu, oubliant le temps dans ma quête d’yeux aux fond du bois.

fouillis_de_bois

 Et la pluie s’est densifiée.  Je crapahutais dans les bois accumulés par les crues de l’année dernière, apportant parfois une touche personnelle dans les amas.

boule_dans_les_bois

 J’étais si contente qu’il pleuve enfin que je n’ai pas pris les choses au sérieux jusqu’à ce que je me sente mouillée. Et là, il a suffit que je me penche pour trouver refuge. J’ai découvert un abri providentiel.

entr_e_de_mon_refuge

 J’ai légèrement creusé en enlevant quelques branches et me suis tapie dans une cabane naturelle, entièrement construite de bois flottés charriés par le courant.

ma_cabane_en_bois_flott_

Au sec, j’ai écouté la pluie avec délices.

Partout autour, branches et broussailles emmêlées formaient des amas bloqués dans les arbres, parfois suspendus dans les airs,

fagot_de_bois_flott__perch_

 

nid_construit_par_la_rivi_re

parfois en monceaux juchés sur des entrelacs de racines évidées.

racines_et_bois_flott_

 Mon nid, lui, avait un vrai toit, composé d’une sorte de torchis en décomposition sur un canevas sauvage de bois lisses et tordus, d’un gris argenté mêlé de vieux marrons granuleux. Je me suis mise à détailler le bel enchevêtrement de ma cabane.

Et c’est là que je l’ai vu. D’un coup, elle m’a crevé les yeux.

Elle était totalement imbriquée dans la masse végétale, mais depuis que je cherche les âmes au fond du bois, j’ai appris à entendre les échos des souffles minuscules et détecter les formes cachées d’êtres insolites. Je l’ai doucement extirpé de sa gangue et je l’ai considéré avec admiration. J’ai eu la sensation que cette espèce de souche m’attendait depuis la nuit des temps, qu’elle me voulait autant que je la désirais. Franchement, c’était une vraie rencontre.

La pluie a cessé et je l’ai emmené chez moi. Je lui ai fait sa fête, je l’ai nettoyé, récuré, je lui enfilé une chemise blanche pour la nuit, avant de sortir toutes mes couleurs pour lui confectionner sa nouvelle robe. Le soir, mon crapaud était là, sur mes marches, je ne sais toujours pas comment ce rase motte arrive à escalader mes pots et mes escaliers. Il me regardait de ses yeux glauques, les mêmes que ceux embusqués dans les trous caverneux de la créature que j’allais révéler. Je dis "elle" mais je pourrais aussi bien dire "il", car en fait "il-elle" sont les deux. Un coté mâle et un coté femelle. Un archétype de crapaud à peaufiner. J’ai peins toute une journée, et le lendemain aussi, c’était comme si j’ouvrais un cadeau, ma tête était délicieusement vide et mon cœur totalement enivré de joie.

Et c’est ainsi, dans cette béatitude, que j’ai créé Crapouillette,

crapouillet_cot__male

 la sculpture qui s’est donnée à moi un jour de révélation dans un refuge de bois flottés.

Je l’ai suspendu au milieu de la yourte, elle s’est mise à tourner, me présentant ces multiples facettes

crapouillette_cot__femelle

 et maintenant, j’ai un nouvel être totalement insolite à qui parler. Je crois que Crapouillettte est un peu mon talisman, comme si cette créature sortie des eaux pouvait nous prévenir de ces périodes d'implacable sécheresse qui ravage la forêt.

* Crapouillette est une sculpture en bois sorti des flots de la Cèze. Peinture acrylique vernie. Fleurs de tissu, plumes de coq. Dimension: 32cmX15cm.

Posté par barbesse à 18:16 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

17 octobre 2017

Mat de cocagne pour attraper le ciel

mat_de_cocagne_yurtao_1*************

mat_de_cocagne_yurtao_2

************

mat_de_cocagne_yurtao_3***********

mat_de_cocagne_yurtao_4**********

mat_de_cocagne_yurtao_5***********

Posté par barbesse à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

13 octobre 2017

Les gendarmes aiment le bleu

les_gendarmes_aiment_le_bleu

Posté par barbesse à 18:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

14 septembre 2017

Tiny Totems

tiny totem 6 têteTiny Totem 6

Petits totems à suspendre...

Inspirée par la beauté des bois sauvages,

je peins sur bois flottés ou abandonnés par le viel âge. 

Technique mixte,  peinture acrylique et collage sur bois, 

sur écorces et branches flottées ou aubiers secs anciens.

Les bois de forêt sont rabotés à la main.

Ci dessous, Tiny Totems sur écorces de pin maritime flotté,

trouvées sur les berges sauvages de la rivière la Cèze.

tinys totems 2 et 3

Ci dessus à gauche: Tiny Totem 3. Ecorce flottée, une face peinte, une face naturelle vernie. Perles en bois, rondelle de châtaigner peinte double face, breloques. 43 x 12cm.

à droite, Tiny Totem 2:  Ecorce de pin martime flotté, deux faces peintes, Rondelle de pin, Perles de bois, plumes de coq.

**************************************************************

tinys totems 4 et 5

Ci dessus, à gauche, Tiny Totem 4: perles de bois, breloques, pompom, plumes de coq.

à droite Tiny Totem 5 : Grosse écorce flottée de pin maritime peinte à l'acrylique sur une face. Menton en pointe dure de chataigner peinte suspendue, plumes de coq. 50 x17cm.

***************************************************************

tiny totem 6 arrière détailtiny totem 6

Ci-dessus: détail face arrière et devant du Tiny Totem 6. Grosse écorce flottée de pin maritime peinte sur les deux faces. Plumes de coq, rubans, petit capteur de rêve suspendu en pied. 44x21cm.

***********************************************************

tiny totem 7 cyclope
Ci dessus: Tiny Totem 7, Cyclope. Ecorce flottée de pin maritime peinte sur deux faces. Rondelle de chataigner peinte double face, plume de coq, perles bois. 41x10 cm.

***********************************************************

tiny totem 8 mouche

Ci dessus: Tiny Totem 8.Rondelle de chataigner peinte double face, Ecorce flottée de pin maritime peinte, plumes de coq, perles bois. 38 x10 cm

************************************************************

Ci dessous: Tiny Totem 10 "Caviar". Maman poisson: Bois de chataigner, peinture acrylique sur les deux faces, bébé poisson: écorce peinte sur une face et vernie de l'autre. Une grosse agate ronde et vingt quatre petites agates figurent le caviar aquatique. 42X25 cm.

tiny_totem_10_caviar_1

tiny_totem_10_caviar_2

***************************************************************

tiny_totem_14_jument_1

 Ci-dessus: Tiny Totem "Jument": Cheval en bois flotté peint acrylique et verni sur les deux faces. Rondelles de pin décorées double face, perles de bois et de verre, pompon de laine. Cordelette. 

************************************************************

tiny_totem_16_visionnaire_1

tiny_totem_16_visionnaire_2

Ci-dessus: Tiny Totem 16 "Visionnaire":  Ecorce flottée peinte à l'acrylique et vernie. Pompons de laine, perles, cauris, plumes, cordelette.

******************************************************

tiny_totem_18_gros_oeil

Ci-dessus: Tiny Totem 18 poisson: Ecorce flottée, peinture acrylique vernie, petits cristaux.

**********************************************************

Posté par barbesse à 13:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

29 août 2017

Deux soeurs au piano

Dans le vent, on les entend.

Elles jouent dehors, de temps en temps.

Soeur ainée et soeur cadette sont inséparables.

attrape-rêves deux soeurs au piano de yurtaoSoeur ainée, assez sage, et soeur cadette, plus volage,

cliquettent une discrète petite musique

qui se confond avec les arbres.

détail attrape-rêve soeur ainée au pianodétail attrape-rêves soeur cadette au piano

 Lors de la fabrication de cet attrape-rêves,

joli papillon voletait sur la table, l'épaule, le genou

et sur deux soeurs au piano....

Composition de ce double capteur de rêves "made in Yurtao":

dentelle ancienne montée au fil de broderie sur cadre en branches de chataigner. Petits Ojos de Dios à quatre branches sur tiges de fougère. Batons d'acacia et de chataigner rabotés à la main, peints à l'acrylique et vernis. Breloques en bois de chataigner peint, décoré et vernis. Perles de bois. Pompoms. Pastilles de bois et pastilles PVC. Anneaux de bois enrobé de laine.Voilages froncés.

papillon des deux soeurs au piano

 

Posté par barbesse à 15:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

13 août 2017

Cercle de femmes 2017

Elles convergent, les femmes, vers un bout de nature

femme à la roulotte

pour prendre pied ensemble sur notre terre la mère

cercle de mandalas sur rondelles de bois

soigner la vie

les sages femmes du cantoyourte

et chanter la joie de se sentir soeurs de la même matrice.

soigner la terre

Une semaine de sororité pour cette rencontre de femmes créatives.

 

Posté par barbesse à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 août 2017

Rédemption

Art singulier de Yurtao.

Technique mixte (peinture et collage)

femme au poulpe tiny totem détail

sur aubier de bois de chataigner mort,

lion tiny totem détail

trouvé à terre dans une vieille forêt.

tiny totem rédemption pour yurtao

Le bois est raboté à la main, peint et vernis.

Ce Tiny Totem numéro 9 intitulé "Rédemption"

mesure 53 cm de hauteur et 14 cm de largeur.

***************************************************************************

 

 

Posté par barbesse à 16:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juillet 2017

Mon Ecoféminisme

La revue "multitudes" vient de publier son numéro 67

contenant un dossier sur l'écoféminisme.

femme aigle

J'y ai contribué en répondant aux questions de Jeanne Burgart Goutal.

Voici un large extrait du texte,

publié sous le titre "Portrait d'une écoféministe en Cevennes."

Clik sur le lien suivant pour lecture:

extraits_portrait_d_une__cof_ministe_en_cevennes_sur_multitudes

 

Posté par barbesse à 17:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Devant ma yourte, ça bouge

attrap rêve force de vie devant la yourte

Posté par barbesse à 17:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

04 juillet 2017

Rencontres

Celle-ci, je l'ai rencontré au bord de ma ruine,

on s'est regardé longtemps,

elle a de beaux yeux bien ronds et une nuque de léopard...

une petite coronelle dans ma ruine

coronelle cevenole

* Elles, je les ai rencontré au bord de la Cèze,

plein de demoiselles fluo super jolies.

deux demoiselles bien accrochées

 *  Et puis elle, la petite cigale, elle a mué sur mon rideau!

Cette année, la première cigale a commencé à chanter autour de ma yourte  le 18 Juin.

cigale et sa mue sur mon rideau

 

Posté par barbesse à 14:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

21 juin 2017

Art éthique de Yurtao

ruisseau arc en ciel attrape-rêve yurtao

 Attrape-rêves "Ruisseau arc en ciel"

Les œuvres artisanales et artistiques de Yurtao,

issues de la vie en yourte en forêt Cevenole,  

sont intimement imprégnées de l'amour de la nature

où se puisent inspiration et créativité.

Leur haute valeur symbolique provient de la cohérence

entre les réalisations et le mode de vie de l’artiste,

en symbiose avec les dons de la grande mère nature.

La production d’objets n’acquiert son sens et sa légitimité

qu’en lien profond avec l’environnement,

dans un immense respect des éléments et des énergies en jeu,

en communion avec les saisons, l’état du ciel et de la terre,

l'alchimie perpétuelle des transformations.

L’objet fini exprime ainsi, en un langage métaphorique,

l’amour de la nature,

la présence attentive et émerveillée aux êtres vivants

et aux rescapés du désastre.

L’éthique de la création se base sur la sobriété des moyens

et une économie du recyclage fondée sur l’attention particulière

aux reliquats des productions naturelles et industrielles.

Ainsi se fonde le sens spirituel et politique de la production,

qui octroie de la sacralité à chaque objet inventé.

Pas d’impératif économique autre que l’exigence de beauté

et de préservation de la vie.

Pas de rupture ni de ségrégation entre économie, activité, fonctionnalité,

et vie intérieure, morale et spirituelle.

La création s’inscrit dans une cohésion holistique

imperméable aux diktats utilitaristes et technologiques

de la société de croissance.

la cigale dans les lys de yurtao

Attrape-rêves "La cigale dans les lys".

 - Le travail est manuel avec des outils à main simples.

Les technologies employées sont douces, appropriées et décarbonées.

Tous les déchets issus de la mise en œuvre sont réemployés ou compostés.

l'oeil du tipi de yurtao

Capteur de rêve: "L'oeil du tipi"

- Les matériaux utilisés dans les créations artistiques de Yurtao

proviennent de deux catégories :

soit de la nature,

soit des circuits d’objets déchus ou de seconde main.

Dans les deux cas, les matériaux sont trouvés en proximité,

sans recours à un véhicule consommant de l’énergie fossile.

1) Sont privilégiés les matériaux naturels offerts par les végétaux, minéraux et animaux alentour : écorces, tiges, noyaux, fruits, gousses, fèves, graines, pierres, fossiles et galets, coquilles et coquillages…

Le bois mort est prélevé sur place : les vieilles souches et branches pourries sont nettoyées, curées, rappées aux outils à main, puis réhabilitées. Il s’agit de dégager toute la noblesse du bois à ses différents stades de retour à la terre.

Le bois vivant n’est prélevé qu’à la suite de prédations externes indépendantes de ma volonté : éclaircissement des rejets de souche suite aux coupes de bûcherons illicites, récupération de rejets des arbres régulièrement massacrés sous les lignes électriques.

2) Les matériaux récupérés peuvent être issus de l’industrie mais ils sont sortis du circuit de profit de la consommation. Ces rebuts prélevés des débarras, des puces, de la poubelle ou de l’abandon sont recyclés : dépiautés, sculptés, customisés, ils sont détournés de leur dégénérescence programmée, et magnifiés. Tissus, laine, PVC, ferraille peuvent être synthétiques mais sont issus de dons, de fouilles de déchets, ou du marché de l’occasion. Seule la peinture est achetée neuve.

Dans les deux cas, les objets mis en œuvre bénéficient d’une seconde vie

en échappant à la dégradation naturelle ou industrielle.

Ils sont sauvés de l’anonymat et de l’insignifiance

et leur nouvelle vie artistique leur offre sens et esthétique.

 

grand capteur de rêve volage yurtao

 Capteur de rêve "Volage"

Cherchant à extirper en toutes choses

un sens, une valeur et une esthétique,

ainsi se forge la singularité de l’art éthique de Yurtao.

dessin yurtao attrape-rêves l'étoile du tipi avec pic épeiche

 

 

Posté par barbesse à 10:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

10 juin 2017

Toune boule

boule qui tourne yurtao

 Pas besoin de moteur, ça tourne tout seul.

ma boule à fond yurtao

Posté par barbesse à 12:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

21 mai 2017

Attrapes tes rếves!

Ces Capteurs de rêves sont des objets rituels, des emblèmes totémiques,

des figures cosmogéniques,

des mandalas sacrés « Made in Yurtao ».

Ils favorisent la protection psychique et l'harmonisation énergétique.

Ces Œuvres uniques et originales en grand format sont inspirées par l’immersion en milieu forestier. Elles symbolisent la corrélation et la synchronicité de l’être avec l’environnement naturel, le règne végétal et animal et les influences cosmiques. Elles sont fabriquées au milieu des chants d'oiseaux, des bourdonnements d'insectes, des bruissements de mammifères sauvages, des parfums de fleurs, à l’ombre des grands arbres.

Les capteurs de rêves sont mobiles et tournent au moindre souffle d'air, l'habillage éolien se balance et murmure dans la brise, animant le lieu où ils irradient.

souffle du vent dans capteur de rêve rose yurtao

* Attrape-rêves « Esprit de joie »

Hauteur : 150 cm Largeur : 52 cm

Cinq cerceaux de dentelle blanche ancienne au crochet, suspendus par ordre décroissant. Cercles en bois de châtaigner sauvage non écorcé, cintré et ceinturé au fil d’Écosse. Dominante à vivacité multicolore.

Composition de l’habillage éolien : Rubans, tissus, fils de laine, fils d’Écosse, fils de broderie, perles de bois, nattes, pompons, fleurs en tissu.

Conditions environnementales de fabrication : forêt cévenole printanière en plein éveil chlorophyllien et levée de sève. Chants et visites du pinson, des mésanges, du pivert, du pic épeiche, des corneilles, d’une bande de milans, de la huppe. Monnaie du pape en fleur, chutes des pommes du pin Laricio. Pousses de houblons à déguster en asperges.

capteur de rêves à cinq cercles dentelle yurtao

 

* Attrape-rêves «  Couronne de mariée »

 

attrape-rêves de mariage

Hauteur : 98 cm Largeur : 60 cm

Grand cerceau en bois de châtaigner non écorcé, cintré et ceinturé au fil d’Écosse et laine. Mandala de dentelle ancienne blanche crochetée, brodée de fil doré, de laine jaune et de perles de bois. Dominante blanche et jaune.

Composition de l’habillage éolien: Rubans, tissus, fils de laine, fils d’Écosse, fils de broderie, fils dorés, plumes de coq, perles de bois, perles de verre, tresses, pompons, fleurs en tissu, breloques, lanières de cuir ..

habillage éolien capteur rêves de mariage

 Conditions environnementales de fabrication : forêt cévenole printanière en pleine levée de sève, doux ensoleillement, floraison des azalées rouges, du pommier et des cerisiers sauvages, chants des pinsons, merles, rouge-gorges, piverts, tourterelles… Sécheresse, attente de la pluie.

Attrape-rêves pour une jolie fiancée

 

* Attrape-rêves «  Pulpe de printemps »

Hauteur : 130 cm Largeur : 73 cm.

Dominante rose, rouge, violine.

Grand cerceau en bois de châtaigner non écorcé, cintré et ceinturé au fil d’Écosse. Mandala de dentelle ancienne blanche et rose brodée de perles en bois. Une perle de cristal rouge est suspendue au centre.

Le son de cette vidéo est le bourdonnement de milliers d'abeilles audessus de moi

Composition de l’habillage éolien : Rubans, tissus, fils de laine, fils d’Écosse, fils de broderie, plumes de coq, perles de bois, perles de verre, tresses, pompons, fleurs en tissu, billes de chêne, breloques...

habillage éolien pulpe de printemps

Conditions environnementales de fabrication : forêt cévenole printanière, bourgeonnements, herbes vivaces, salades sauvages. Ruissellement de fleurs d’acacias, effluves très parfumées des fleurs de paulownia, vrombissement de milliers d’abeilles butinant la couverture florale. Pousses de salsepareilles à déguster.

capteur géant pour réves yurtao

 

* Attrape-rêves «  Galaxie onirique »

Hauteur : 130 cm Largeur : 70 cm.  Dominante bleue.

Deux grands arceaux en branches de châtaigner encadrent un grand mandala de laine crochetée cousu au fil de laine et fil d’Écosse sur les supports en bois. Le mandala s’étage en trois cercles tricotés en relief avec des laines de plusieurs bleus complémentaires. Le deuxième arceau contient un filet bleu. Perles de verre bleue marine et turquoise au centre.

Composition de l’habillage éolien : Rubans, tissus coton et synthétique, soie naturelle, biais, fils de laine, fils d’Écosse, fils de broderie, plumes de coq, perles de bois, perles de verre, tresses, pompons, fleurs en tissu, boutons, breloques, bracelet africain, bâtonnets. Cônes de cèdre, cônes de pin Laricio, fruits du liquidambar, billes de chêne. Fleurs de copeaux de châtaigner, tiges de fougères.

habillage éolien attrape-rêve galaxie

 Conditions environnementales de fabrication : forêt cévenole printanière, bourgeonnements, herbes vivaces, salades sauvages. Ruissellement de fleurs d’acacias, effluves très parfumées des fleurs de paulownia, vrombissement de milliers d’abeilles butinant la couverture florale. Pousses de salsepareilles à déguster. Orages et averses. Pleine lune.

attrape-rêve galaxie des rêves

Vive la danse des mandalas!

danse d'attrappe-rêves yurtao

 capteurs de rêves en plein soleil

deux capteurs de rêves se balancent yurtao

 

 

Posté par barbesse à 17:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,