Montage de la structure de Shamatha

Dans la matinée, aprés avoir remanié les ouvertures

pour mieux les centrer, nous avons posé

les quatre treillis en châtaigner, juste passés à l'huile de lin.

treillis1

Encastrés et attachés dans les montants de fenêtre

et les cadres de portes, ceinturés,

ceinturage

ils prennent quasiment touts seuls leur forme courbe.

d_ploiement_du_dernier_treillis

Il faut veiller à répartir les lattes également,

pour obtenir une hauteur partout pareil:

la hauteur des croisillons, là ou se posent les perches de toit,

est à 1,35 Mètre du sol.

A ce stade, nous savons que'il faut redescendre la couronne

car les mats sont trop longs,

la dimension de la yourte étant plus large que prévu.

descente_de_la_couronne

Diminuer la hauteur les mats signifie

gagner quelques centimètres pour la longeur des perches.

2

Il est très important de tendre

une ceinture de compression vers le haut du treillis,

qui empêche l'affaissement vers l'extérieur.

Les murs étant solides,

on peut préparer les perches de toit

en les disposant tout autour de la yourte,

3

un fil solide passé dans un trou perçé à l'extrémité

qui s'attachera sur les treillis.

1

La couronne de nouveau bien plantée sur ses jambes,

on peut lui avançer ses baleines!

C'est sans aucun doute le moment le plus délicat du montage,

car avant que tout trouve son équilibre,

on peut facilement se prendre une perche sur la tête!

4

On commence par en attacher quelques unes

aux points cardinaux, puis une sur deux.

5

Là, la structure tient bon,

mais on s'aperçoit que les mats sont encore un peu trop hauts,

ils faut les abaisser de quelques petits centimètres

pour que les perches s'enfonçent suffisament dans leur loge.

6

On peut procéder à la tronçonneuse sur place.

7

Et cette fois, toutes les perches s'encastrent bien

dans leurs trous respectifs dans la couronne.

8

On vérifie la solidité

et la répartition dans les bons trous.

10

Voilà, le plus dur est fait!

9

Notre étoile a pris sa place!

11

Une bonne façon de solidariser les perches entre elles

consiste à passer un ruban solide autour de chacune d'elles.

12

C'est le corsetage de la yourte, qu'on peut doubler

par sécurité suplémentaire vers la base du parapluie.

13

On peut donc commençer à poser l'isolation des murs:

14

la première couche est en patchwork pour la déco.

15

J'ai cousu des attaches tous les trente centimètres

pour les accrocher aux treillis.

Je recommande de faire des boucles pour deux raisons:

parce qu' on se servira des mêmes liens pour la couche suivante,

et parce qu'à la finition, il y en a toujours à réajuster.

La deuxième couche est en ouate, récup de couettes.

16

Comme je n'ai pas préparé deux couches de store imperméable,

exceptionnellement, j'ajoute un plastique avant la couche externe.

On passe tout bonnement une grande ceinture à l'intérieur du plastique

et on l'arrime aux montants des ouvertures.

17

On peut donc maintenant poser la dernière couche,

18

cousue avec des morceaux de store et des lanières

19

qu'on enroule autour des perches,

20

ce qui solidifie encore l'arrimage.

21

Le bas des murs est en PVC

car c'est l'endroit le plus fragile bien entendu,

où toute l'eau s'écoule et où la boue gicle.

22

Les murs en store durent bien plus longtemps que les toits,

car ils sont beaucoup moins soumis aux intempéries

et aux larmes des arbres.

La circonférence de la yourte murée,

on respire un grand coup au dessus des couches de toit

23

qui attendent déjà par terre d'être hissées,

et c'est l'heure de la pause!

24

Un moment trés convivial!

25

Certains n'hésitent pas à siester

les doigts de pieds en éventail!

26