Partir de rien, écouter qui est là.

Grimper vers les oiseaux, surfer sur nombrils de Vénus.

P1080179

Quérir aux occupants naturels une petite aire d'atterrissage,

P1070954 

attendre doucement.

Permission acquise,

P1070601

l'étoile peut débarquer,

P1070701

déployer ses rayons.

 

P1070699

La haut sur la colline, ils sont venus nombreux aider

P1070907

à monter l'ermitage de toile, le rêve d'une vie.

La haut sur la restanque perchée, ils ont amené leurs bras,

P1070924

leurs rires, leur amitié, pour que l'aventure continue.

P1070945

De cercles en cercles,

P1050408

pierres roulées amassées,

édredons de toits, toiles de peau,

P1070948

  parquet de bal sous pommes de pins dorées,

P1070915

baguettes de bois tricotées en arches célestes,

P1070963

fagots en dominos, vanneries cherchant jupes chaudes,

P1070966

arcs en ciel  de laine chutée d'ouvrages domestiques,

P1070984

habits de dessous rayés comme des pyjamas,

P1080011

patchworks de lumières ouatinées,

P1080029

mandalas tressés au bord du vide,

P1070994

kaléidoscopes des voutes sylvestres,

P1080025

sur ce nouveau monde, la danse envahit le nid,

P1080015

l'abri de mes derniers jours.

P1080019

Valse d'adoration, célébration, gratitude.

P1080020

La yourte frémissante ouvre les yeux sur la forêt,

P1080065

calée entre pins, châtaigniers,

bruyères arborescentes et fougères géantes.

P1080072

Que de beauté ici, et quelle joie d'y être invitée!

P1080082

Mots d'amour, mots d'adieux, agenouillements..

Laisser au quai les mémoires des lieux hantés,

les veilles quittances.

Quatre ans que j'entends la petite voix qui, à travers les limbes,

a crié mon nom et puis, pardon.

P1050766

Vibrations du tympan aux aurores,

avant de donner sa figure aux humains.

Les endroits où j'ai pleuré, remballés.

Là, refuge minéral à l'orée des entrailles de la terre.

P1050297

Comme le pollen qui jaunit le monde de sa fécondité

avant de s'évaporer,

pommes_de_pin_noy_es_de_pollen

immersion en confidence

dans l'antre de la fée des métamorphoses .

P1050386

Et toujours la couronne dans mon bol,

diamant éternel du présent.

couronne_dans_mon_bol

Accrochée à la pente, contemplation infinie.

P1050411

Sur tous les versants ouverts de l'âme,

flots de reconnaissance.

P1070980

Merci aux humains sans armes,

Merci à la vallée, au soleil, à la pluie, aux arbres,

P1080140

merci aux enivrants tubes parmes du paulownia!

P1080167

Premier jour,  petite couleuvre

Deuxième jour, scorpion.

Troisième jour, chevreuil.

Première nuit, sangliers et blaireau.

Deuxième nuit, pleine lune et rossignol.

Troisième nuit, choc du parapluie tombé sur les pierres,

et, sur le chemin, œuf percé, fraichement éclos.

Troisième matin, trois restanques plus haut,

masse au poil gris assise sur son séant, pattes de devant raides,

tête ronde, oreilles pointues, regard attentif, calme,

droit dans mes yeux.

Jauge curieuse de chacun:  «T'es qui, toi?»

Sourire, marche d'approche en biais.

Le lynx se lève, et, tranquillement, croupe cambrée royale,

s'en va derrière la bruyère en fleurs.

Dans les éboulis de la falaise, tanières ignorées des chasseurs,

grottes et cryptes sous roches abritent la dernière faune sauvage,

mes nouveaux voisins.

Que de monde ici; quel ravissement de les rencontrer!

Maintenant, le seringa qui explose.

P1040391