Ce blog personnel gratuit, rédigé par Sylvie Barbe (Barbesse), artisane d'art,

la couseuse de jolies petites yourtes

site ouvert en Janvier 2007,

est l'expression d'une défricheuse, auto-constructrice et habitante en yourtes depuis 1995.

Site pionnier du peuple des yourtes né au milieu des années 90 en France, ce blog défend le droit et la joie d'habiter en accord avec ses convictions intimes, de façon modeste, écologique et solidaire pour la résilience de la terre, liant art, poésie, politique et spiritualité comme forme d'engagement dans la ronde des transformations du monde.

 

terre d'ensemble yurtao

Outre une réflexion de fond exprimant une vision holistique de l'art de vivre en yourte, complétée de nombreuses créations architecturales et artistiques originales et uniques, ce site offre une rubrique de petites annonces gratuites, des informations sur la situation juridique de la yourte, des témoignages variés du peuple des yourtes, des tuyaux de fabrication et des astuces pour la vie quotidienne, puisque l'auteure est elle-même depuis plus de vingt ans immergée dans la vie en plein air favorisée par la yourte.

La visibilité de ce travail rédactionnel, parfois journalistique et souvent créatif, qui offre un chemin initiatique de retour vers soi et vers la nature, a grandement contribué à l’élaboration d'une identité et d'une reconnaissance du peuple des yourtes en France.

centre_du_tout

 

L'art de vivre  YURTAO

yurtao la voie de la yourte

s'exprime dans "Barbesse yourtes", articles sur les yourtes en patchwork crées dans les années 90 par Sylvie,

ainsi que dans le " TAO de la yourte", dans Mystik Yurt, 

et dans tous les messages abondament illustrés de photos prises par Sylvie,

sur la création artistique en nature, art fugace, art sauvage, artisanat sacré,

huttes et cabanes, installations sauvages,

qui sont visibles dans la catégorie Land-art  ainsi que dans les albums photos, 

sans oublier l' œuvre littéraire : "Vivre en yourte, un choix de liberté".

la couronne de ma yourte yurtao

 

*** L'art de vivre YURTAO  s'appuie principalement sur l'engagement politique de l'ECOFEMINISME et de la DECROISSANCE, engagements mis en oeuvre dans la réalité pratique de la vie quotidienne, avec ses expérimentations pionnières.

*  Des activités sur le lieu des yourtes, le Cantoyourte, sont possibles pour expérimenter et partager l'art de vivre YURTAO.

Voir là: http://yurtao.canalblog.com/pages/activites-yurtao/34605037.html

 

* ** Je renvoie ceux qui posent des questions techniques et juridiques sur les yourtes, à qui il ne m'est plus possible de répondre individuellement, à la foire aux questions (FAQ).

Tout ce qui se rapporte au juridique ( réglementation, menaces et procès) est visible :

- en vrac, du message le plus récent au plus ancien, dans la catégorie « Histoire et droit des yourtes»,

- sous forme de témoignages ( contentieux, poursuites pénales, stratégies de défense )

dans la catégorie "Peuple des yourtes".

Une synthèse juridique de la situation des yourtes en France est téléchargeable là: 

http://yurtao.canalblog.com/archives/2010/05/15/17899687.html

 *** De nombreux témoignages d'installation, de parcours de vie, d'habitants en yourtes,

ainsi que des rassemblements et manifestations sur le thème de la yourte ou de l'habitat alternatif léger sont visibles dans la catégorie «Le peuple des Yurtaoistes »,

- CHEYEN:

 

cheyen asso

 

- En 2010, j'ai fondé avec quelques amis l'association nationale "CHEYEN", Collectif d'Habitants En Yourte sur Espaces Naturels, où j'ai défendu de nombreux dossiers d'habitants en yourte attaqués sur leurs installations. En trois années, l'association s'est retrouvée avec plus de trois cent adhérents et j'ai été débordée par les demandes. Considérant que mon choix de vie en yourte est avant tout un choix de vivre en paix avec la nature et non de régler sans cesse des conflits, j'ai préféré, en Juin 2013, rompre avec mes responsabilités associatives, préférant ne plus abonder dans ce que les médias ont commencé à nommer "la guerre des yourtes". D'autres associations ont pris le relais.

 

 

*   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *